La musique congolaise star des Kora 2003

La Capverdienne Suzanna et l’Ougandais Georges Okudi, désignés meilleurs artistes africains, sont les grands vainqueurs des 9ème Kora qui se déroulaient samedi à Johannesburg. Cinq Kora ont été remportés par la délégation congolaise, qui confirme sa place son standing sur le continent.

La 9ème édition des Koras, les trophées de la musique africaine et de la diaspora, a vu la consécration de la jeune chanteuse capverdienne Suzanna et de l’Ougandais Georges Okudi, élus meilleurs artistes africains de l’année. Une fois n’est pas coutume, la cérémonie a été marquée par la domination des artistes congolais, qui repartent de Johannesburg avec cinq récompenses. Rien à voir néanmoins avec la razzia réalisée l’an dernier par Koffi Olomidé, reparti avec quatre récompenses. La nouveauté tient à la prépondérance prise par les artistes féminines dans la moisson congolaise. Les juges ont tellement apprécié Mbilia Bel et Tshala Muana, qu’ils n’ont pu les départager pour le titre de meilleure artiste d’Afrique centrale. Leur consœur Barbara Kanam a été désignée meilleur espoir féminin. Les boîtes de production courtisaient la chanteuse depuis une dizaine d’années, mais celle-ci a préféré travailler son chant et apprendre à jouer de la guitare avant de conquérir le monde de la musique.

Le Grand Mopao y a tout de même été de son trophée, avec le Quartier latin, en tant que meilleur groupe africain. Koffi Olomide a profité de l’occasion pour rendre hommage aux fans morts au cours de son concert, lors d’une bousculade le 3 mai dernier à Cotonou (Bénin). Les trois frères du groupe Avalon, qui évoluent en Suède, ont reçu le prix de la meilleure production de la diaspora européo-caribéenne. Djo, Mohombi et Rigo ont réalisé un melting pot musical, avec leurs musiciens suédois, français, égyptiens et kenyans, qui semble avoir convaincu le jury.

Douleur mate Werrason

Le Président Noël Ngiama Makanda, dit Werrason, doublement récompensé en 2001, était opposé dans la catégorie meilleur artiste d’Afrique centrale au chanteur camerounais Douleur, finalement distingué. L’Afrique du Sud s’est également illustrée lors de ces Kora en remportant quatre récompenses. Jeff Maluleke empoche ainsi le prix du meilleur clip, alors que le prix des meilleurs arrangements va à sa compatriote Yvonne Chaka Chaka. Le gospel sud-africain était aussi à l’honneur, avec la victoire de Rebecca, chez les femmes, et de Lundi, chez les hommes.

Les artistes francophones ont été les oubliés de la catégorie meilleur artiste d’Afrique de l’Ouest, où le Ghanéen Kojo Antwi, pour son album Nfa Me Nko Ho, et la Capverdienne Suzanna, pour Nha Sonho Sonho, sont couronnés. A noter la double victoire du chanteur américain R Kelly, pour son album Step in the name of love, meilleur chanteur et meilleur clip de la diaspora afro-américaine.

Fausse note

De nombreux artistes n’ont pu se rendre à Johannesburg. Werrason a ainsi décidé au dernier moment de ne pas faire le voyage, désespérant ses fans et tout ceux qui souhaitaient le voir en face à face avec Koffi Olomidé. Pour la première fois, les artistes nominés ont été invités par l’organisation des Kora à voyager et à se loger à leurs frais. Et « le roi de la forêt » n’a pas hésité à arguer de ce désagrément pour expliquer son absence. Selon DigitalCongo, 80% des sponsors, dont la compagnie aérienne sud-africaine South Africa airlines (SAA), n’ont pas renouvelé leurs contrats avec les organisateurs ! Le site des Kora] propose même les tarifs des vols de la SAA pour Johannesburg, au départ des grandes villes africaines, de même qu’une liste des tarifs d’hôtels dans la ville sud-africaine. De nombreux chanteurs, dont Mbilia Bel et Tshala Muana, sont restés chez eux et ont adressé leurs remerciements par personnes interposées.