La MONUC dénonce la propagande des médias en RD Congo

La Mission des Nations unies au Congo (MONUC) a déploré vendredi, ce qu’elle a appelé « l’attitude irresponsable » de certains médias congolais qui, selon elle, « confondent depuis le 30 juillet dernier information électorale et propagande ».

« La MONUC condamne de telles attitudes de nature à semer le
trouble et la confusion dans l’esprit des populations », a déclaré M. William Lacy Swing, représentant du secrétaire général de l’ONU au Congo et chef de la MONUC au cours d’un point de presse à Kinshasa.

Selon M. Swing, la proclamation des résultats à ce stade « est prématurée et n’est d’aucune signification réelle. Seule la Commission électorale indépendante (CEI) est habilitée à proclamer les résultats », a-t-il souligné, tout en appelant les médias à cesser d’intoxiquer la population.

Il a invité également les Congolais à préserver le climat de paix et de sérénité qui prévaut dans le pays, ajoutant que le Congo veut définitivement tourner une page de son histoire et qu’il veut la paix.

« Exposer la population à des chiffres tendancieux et à des
prophéties relève de l’intoxication et non de l’information », a-t-il déclaré, ajoutant que les médias et les hommes politiques « doivent s’abstenir de crier victoire unilatéralement », avant même que l’instance chargée de proclamer les résultats des élections ne les ait rendus publics.

Un décompte très surveillé

Il a, par ailleurs, relevé l’ampleur de la tâche à réaliser et qui explique pourquoi la proclamation des résultats prend autant de temps, notamment l’étendue du territoire, qui mobilise toute la flotte aérienne de la MONUC (environ 100 avions et hélicoptères), l’absence d’infrastructures appropriées, le comptage manuel, le nombre de bureaux de vote (50.000) et de centres de compilation des résultats (62).

M. Swing a assuré que dans chacun de ces 62 centres de
compilation, le décompte et la vérification se font
minutieusement, sous l’étroite surveillance des observateurs nationaux et internationaux et sous l’oeil vigilant des témoins des candidats et des partis politiques.

Une visite guidée des centres de compilation des résultats
électoraux de la ville de Kinshasa a été ensuite organisée à l’intention des professionnels des médias, en vue de leur
permettre de se rendre compte de l’ampleur du travail réalisé en ce moment par les agents électoraux à travers la RD Congo.