La Martinique et la Guadeloupe frappées par un séisme

Les îles de la Martinique et de la Guadeloupe ont été touchées par un violent séisme de magnitude 7,3 sur l’échelle de Richter qui a frappé l’Est de la Caraïbe. La catastrophe a fait au moins un mort et huit blessés et de nombreux dégâts matériels. Une cellule de crise a été mise en place au ministère de l’Intérieur, ainsi que des numéros verts.

Plusieurs îles des Antilles, notamment la Martinique et la Guadeloupe, ont été victimes, jeudi après-midi, d’un violent séisme de magnitude 7,3 sur l’échelle de Richter. En Martinique, selon la préfecture, un femme est décédée d’une crise cardiaque à la maison de retraite du Marin et deux blessés légers ont été dénombrés. Le secrétaire d’Etat à l’Outre-mer, Christian Estrosi, a fait par ailleurs état de six blessés par défenestration et une centaine de personnes ont été victimes de malaise. Les secousses ont également provoqué de nombreux dégâts matériels. La terrasse du bâtiment « Plein ciel » s’est effondrée sur une dizaine de véhicules, à Fort-de-France, de même qu’un autre bâtiment au Lamentin. Toujours à Fort-de-France, le feu qui s’est déclaré à la ravine Vilain a été maîtrisé et 16 000 foyers ont été privés d’électricité à la suite du tremblement de terre. Mais selon EDF Martinique, la fourniture en électricité a été rétablie pour la plupart de ses clients.

Un séisme violent qui a fait au moins un mort et huit blessés

Les 4 000 clients d’EDF en Guadeloupe devront, eux, attendre ce vendredi pour le rétablissement de leur alimentation en électricité. En Guadeloupe, on ne dénombre pas de victime mais 40 personnes ont été prises en charge sur le plan médical. Elles souffrent pour la plupart de stress.

Une cellule de crise a été mise en place jeudi par la ministre de l’Intérieur Michèle Alliot-Marie et le Premier ministre François Fillon « a exprimé, selon un communiqué, la solidarité du gouvernement et de la nation» à « tous les habitants» de ces deux îles. Toutes les écoles sont fermées ce vendredi en Martinique et le seront jusqu’à lundi en Guadeloupe pour des raisons de sécurité. Contrairement à la Martinique où la saturation du réseau téléphonique expliquait, jeudi, son dysfonctionnement, les réseau filaire et cellulaire guadeloupéen ont été endommagés après le tremblement de terre. Il est cependant en train d’être progressivement rétabli.

A la Barbade, le séisme a fait un blessé léger, le chef du service des urgences, et détruit des bâtiments. La Guyane a été également touchée par le tremblement de terre qui a secoué tout l’Est de la Caraïbe. Le séisme dont l’épicentre se situe à 15°3 de latitude nord et 61°03 de longitude ouest, à 25 km de la côte nord dans le canal de la Dominique, a été ressenti jusqu’en Colombie. Aucune alerte au tsumami n’a été lancée compte tenu de la profondeur de l’épicentre. Les dégâts restent limités comparés à la violence du tremblement de terre qui a secoué la Guadeloupe et la Martinique pendant environ 50 secondes, une éternité pour les victimes.

Des numéros verts ont été mis en place en Martinique et en Guadeloupe où la situation, jeudi soir, était globalement calme.

 Numéros verts :

Martinique : 0 800 807 807

Guadeloupe : 0 820 204 207