La Marine française, un rempart contre les trafics de drogues vers l’Europe


Lecture 3 min.
Saisie porte hélicoptères Mistral
Saisie porte hélicoptères Mistral

Plus de 10 tonnes de cocaïne ont été saisies par la Marine française sur un bateau battant pavillon brésilien, dans le golfe de Guinée. Cette saisie fait partie d’une longue liste d’opérations menée par la Marine française dans ces eaux internationales.

Une saisie record de 10 693 kg de cocaïne a été effectuée par la Marine française sur un bateau de pêche battant pavillon brésilien. L’opération s’est déroulée au petit matin du 14 mars dernier, au large des côtes africaines, dans le golfe de Guinée. Le bateau, d’une vingtaine de mètres, transportait la drogue à bord, pour une valeur marchande estimée à près de 695 millions d’euros.

Principe de la «dissociation»

La cocaïne a été saisie et transbordée sur un bâtiment de la Marine française pour y être détruite. Le parquet de Brest, compétent en matière de trafic de drogue, a décidé de ne pas poursuivre l’équipage du bateau. Cette décision s’explique par le principe de la «dissociation», qui permet de détruire les stupéfiants saisis sans nécessairement engager des poursuites judiciaires.

L’opération a été menée à la suite d’informations transmises par la Drug Enforcement Administration (DEA), l’agence américaine de lutte contre le narcotrafic. La DEA a collaboré avec la police fédérale brésilienne pour mener une enquête approfondie et identifier le bateau suspect.

Acheminer la cocaïne vers l’Europe

Cette saisie record est un nouveau coup dur pour les cartels de drogue qui sévissent en Amérique du Sud et qui utilisent le golfe de Guinée comme route de transit pour acheminer la cocaïne vers l’Europe. La collaboration internationale et le partage de renseignements entre les différentes forces de l’ordre s’avèrent fructueux pour lutter contre ce trafic illicite et ses conséquences néfastes.

Si cette saisie record de cocaïne dans le golfe de Guinée est une victoire importante dans la lutte contre le trafic de drogue, la lutte contre les trafics est loin d’être gagnée. Lest États sont attendus pour renforcer la coopération internationale en plus de coordonner leurs efforts endiguer ce fléau et protéger les populations. La Marine française opère à des saisies récurrentes de drogues dans les eaux internationales.

Opération avec la préfecture de Brest

On se rappelle que le vendredi 22 décembre 2023, la Marine française a participé à la saisie de 690 kg de cocaïne au large du Sénégal. La saisie a eu lieu à 220 km des côtes sénégalaises. L’embarcation a été interceptée par la Marine nationale sénégalaise et la Marine nationale française. L’avion français «F50M», rattaché à la préfecture maritime de Brest, avait participé à l’opération.

Avatar photo
Journaliste pluridisciplinaire, je suis passionné de l’information en lien avec l’Afrique. D’où mon attachement à Afrik.com, premier site panafricain d’information en ligne
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter