La lutte contre la Faim ne peut plus attendre

Selon la FAO, 1,02 milliard de personnes souffrent de la faim dans le monde en 2009. 100 millions de personnes de plus par rapport à l’année précédente. Ainsi s’éloigne de plus en plus le premier « objectif du Millénaire », qui était la réduction de moitié de ce chiffre…

S.T : Quel bilan dressez-vous aujourd’hui de la situation de la faim dans le monde ?

Mehdi Drissi : La situation actuelle est tragique et risque de constituer une catastrophe planétaire dans les prochaines années. La région Asie-Pacifique enregistre le plus de personnes sous-alimentées (642 millions). Elle est suivie de l’Afrique subsaharienne (265 millions), et de l’Amérique latine (53 millions). Les pays développés ne sont pas épargnés, 15 millions de personnes y souffrent de la faim dont 2 à 3 millions en France.

S.T. : Comment expliquez-vous cette hausse du nombre de personnes souffrant de la faim et de la malnutrition ?

Mehdi Drissi : D’après l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), cette forte augmentation est due aux crises alimentaires et économiques qui ont aggravé la situation. A cela s’ajoute notamment la croissance démographique, l’urbanisation, le changement climatique et la baisse significative de l’aide publique au développement.

S.T. : Alors comment faut-il agir pour stopper cette hausse et réduire par conséquent la faim et la malnutrition dans le monde ?

Mehdi Drissi : La lutte contre la faim ne doit pas attendre. Plusieurs actions sont à entreprendre en urgence comme l’augmentation de la production agricole, la maîtrise de l’eau et une gouvernance mondiale de la sécurité alimentaire. La participation des ONG à ces efforts est sans doute inestimable. Selon les dernières projections des Nations Unies, nous serons 9,1 milliards d’êtres humains sur Terre en 2050, contre 6,8 milliards actuellement. Tout le monde est donc partie prenante.

Photographie : Jacques Godfrain, ancien Ministre français de la Coopération, Président de l’association Alliés, et Gilles Hirzel, qui en fut le premier Secrétaire général, écoutent Mehdi Drissi évoquer les derniers chiffres de la FAO… Lors de la Journée organisée à l’invitation du Groupe Sodexo le 14 octobre 2009 à Issy-les-Moulineaux (France, région parisienne)