La Libye appelle à une position arabe ferme pour « sauver » les Palestiniens

La Libye a appelé samedi à une « position arabe ferme et urgente » pour mettre fin aux sanglantes attaques déclanchées par l’armée israélienne cette semaine dans la bande de Gaza, en Palestine. Elle a aussi exhorté la communauté internationale à réagir. Au moins 49 Palestiniens dont des femmes et des enfants ont été tués et quelque 150 blessés ce samedi où l’opération de l’armée israélienne, qui a de son côté annoncé avoir perdu deux soldats, a été intensifiée.

Dans un communiqué publié samedi, le comité populaire général libyen des Relations extérieures et de la Coopération internationale a souligné que « les forces d’occupation israélienne poursuivent leur génocide à l’encontre du peuple palestinien dans la bande de Gaza et en Cisjodanie ».

Le communiqué ajoute qu’après des mois d’embargo, et d’arrêt de fourniture de carburant ayant plongé la bande de Gaza dans une obscurité totale, Israël accentue son « agression » contre les Palestiniens faisant des dizaines de morts parmi les civils.

Le communiqué qui a dénoncé ces pratiques qualifiées d' »holocauste visant toute la population de Gaza », a souligné que les pratiques israéliennes dans la bande de Gaza confirment que le dit processus de paix au Moyen-orient n’est qu’une « fourberie préméditée visant à camoufler la campagne de génocide collectif interminable du peuple palestinien et que cette campagne israélienne sanglante a dévoilé la réalité des objectifs sionistes et leur mépris des dites initiatives de paix ».

Un bilan de plus en plus lourd

Le comité populaire général libyen des Relations extérieures et de la Coopération internationale a poursuivi dans son communiqué que « la Jamahiriya libyenne appelle à une position arabe ferme et urgente pour arrêter la machine sioniste de génocide collectif et à la mobilisation de l’appui politique et matériel pour sauver le peuple palestinien du holocauste ».

Les forces israélienne ont, rappelle-t-on, intensifié depuis mercredi dernier leur campagne contre la bande de Gaza faisant plus de 65 martyrs dont 17 enfants et 28 femmes et plus de 190 blessés dont 25 en état critique.

Le bilan des victimes des opérations israéliennes contre la bande de Gaza pour la matinée de samedi seulement fait état de 46 morts dont un bébé de deux jours et plus de 150 blessés.

Les informations indiquent de les raids israéliens se poursuivent dans tous les coins de la bande de Gaza faisant davantage de morts et de blessés, alors que des forces terrestres israéliennes continuent leurs incursion au nord de la ville de Jabalia au nord de la bande et visent les maisons de civils.