La Justice sénégalaise refuse d’extrader Hissène Habré

Ce mercredi, la Justice sénégalaise a refusé la demande d’extradition de Hissène Habré vers la Belgique. Exilé au Sénégal depuis sa chute en 1990, l’ancien dictateur tchadien est accusé de crimes contre l’humanité, crimes de guerre et torture.

Une mauvaise nouvelle de plus pour les familles des victimes du régime d’Hissène Habré. Ce mercredi, la Justice sénégalaise a rejeté la demande d’extradition vers la Belgique de l’ancien chef d’Etat tchadien, poursuivi pour crimes contre l’Humanité. Exilé au Sénégal depuis sa chute en 1990, Habré est soupçonné d’être responsable de la mort d’environ 40.000 personnes. Au pouvoir de 1982 à 1990, l’ancien président avait été renversé par Idriss Deby Itno, toujours en place à Ndjamena.

« La chambre d’accusation de la Cour d’appel de Dakar a estimé que la demande de la Belgique n’est pas conforme aux dispositions légales » sénégalaises, a ainsi expliqué un haut responsable du ministère de la Justice. « La Belgique n’a pas respecté la procédure », a-t-il indiqué sans plus de précisions. D’après le ministère de la Justice, la Cour d’appel de Dakar a invoqué deux vices de forme pour rejeter la demande. D’abord, la Belgique n’aurait pas livré de documents authentiques à l’appui de sa demande, mais des copies. Ensuite, le procès-verbal de l’arrestation et la mise sous écrou d’Hissène Habré n’auraient pas été joints à la procédure.

La Justice sénégalaise vient donc de rejeter pour la deuxième fois une demande d’extradition de la part de la Belgique, toujours pour des questions de vices de forme. Interrogé sur le sujet lors d’une interview accordée la semaine dernière à France24 et RFI, le président Abdoulaye Wade avait expliqué avoir saisi la Cour d’appel de la demande belge et estimé que Hissène Habré serait « très probablement extradé vers la Belgique ».

Lire aussi :

 Hissène Habré : A quand le procès ?