La justice française inflige trois ans de prison dont un ferme à Alexandre Benalla

Alexandre Benalla et Emmanuel Macron
Alexandre Benalla et Emmanuel Macron

La justice française a condamné à trois ans de prison dont un ferme l’ancien chargé de mission de l’Élysée, Alexandre Benalla. Le verdict est tombé ce vendredi 5 novembre.

Le verdict est tombé ce vendredi 5 novembre. Alexandre Benalla, ancien chargé de mission de la Présidence française, écope de trois ans de prison dont un ferme. L’ancien employé de l’Elysée purgera sa peine en étant sous bracelet électronique. L’homme était poursuivi pour des faits de violence, entre autres.

Lors de la manifestation de la fête du Travail en 2018, Alexandre Benalla avait été accusé d’avoir commis des violences en réunion et usurpé la fonction de policier. L’ancien collaborateur d’Emmanuel Macron était également poursuivi pour une affaire de fraude de documents administratifs.

Il a en effet été reproché à Alexandre Benalla d’avoir frauduleusement fait usage de ses passeports diplomatiques après son licenciement en plus d’avoir fait confectionner un faux document pour obtenir un passeport de service. Le jeudi 30 septembre dernier, le parquet avait requis une peine de 18 mois de prison avec sursis et 500 euros d’amende, contre Alexandre Benalla.

A la suite des plaidoiries de la défense, qui avaient débuté le vendredi 5 novembre, une peine de trois ans dont un ferme a été infligée à l’ancien collaborateur de Macron, qui devra en outre verser une amende de 500 euros. Par ailleurs, Alexandre Benalla qui n’a pas le droit de porter une arme pendant 10 ans, est interdit d’exercer toute fonction publique, pendant cinq ans.

A lire : Prison et amende contre Alexandre Benalla