La guerre d’Algérie expliquée aux petits

 » Midi pile, l’Algérie « , de Jean-Pierre Vittori et Jacques Ferrandez, est une BD pour enfants qui explique la guerre d’Algérie. Une excellente idée pour lever un tabou et servir de base pour évoquer les terribles événements avec les petits.

Une BD pour expliquer la guerre d’Algérie aux enfants. C’est ce que proposent Jean-Pierre Vittori, journaliste spécialisé sur l’Algérie et ancien appelé, et Jacques Ferrandez, l’un des plus grands noms de la BD contemporaine, né à Alger et qui y a grandi pendant les événements. Les deux hommes ont uni leurs talents pour donner naissance à une oeuvre très originale. En plus de permettre de lever le tabou sur cette guerre qui n’a jamais voulu dire son nom et de donner l’occasion à un jeune public de se faire une idée fidèle de l’Histoire, Midi pile, l’Algérie est un récit touchant.

Histoire d’Histoire

Quentin, Bastien, Nicolas, Saïd et Julien s’inquiètent. Carcasse, la vieille Renault 16 qui leur sert de lieu de rencontre est  » occupée par un type bizarre « . Afin de récupérer leur territoire, ils décident d’agir lorsqu’il sera midi pile. Midi pile, heure du cessez-le-feu officiel de mars 62, en Algérie. Le vieil homme, quant à lui, ne réalise pas ce qui se prépare. Ses pensées sont ailleurs.  » Là-bas, à Constantine où il a été soldat à 20 ans pendant la guerre d’Algérie « . En attendant le moment fatidique, les gamins fignolent leur attaque. Mais qui est cet homme ? Que fait-il ? Attend-t-il quelqu’un ?

Midi pile, l’Algérie, aux éditions Rue du Monde, fait partie de la collection Histoire d’Histoire. Celle-ci repose sur un principe éducatif intelligent et original,  » une petite fiction se déroulant aujourd’hui donne écho à un événement historique « . Ici la guerre d’Algérie est abordée dans le récit, dans les illustrations mais aussi à travers de petites vignettes documentaires légendées. Elles reviennent sur le conflit et le présentent objectivement, sans artifices ou non-dits. Refusant les thèses colonialistes ou les justifications de la torture, l’ouvrage évoque la vie des appelés, des harkis, des pieds-noirs et des Algériens. Le lecteur, que ce soit dans un cadre scolaire ou familial, peut ainsi faire des allers-retours entre fiction et réalité. Un ouvrage louable qui s’inscrit dans un processus nécessaire de reconstruction de la vérité historique.

Midi pile, l’Algérie, de Jean-Pierre Vittori et Jacques Ferrandez, aux éditions Rue du Monde.

Commander le livre.