La France restitue à l’Egypte des antiquités volées après la révolte contre Moubarak

La France a remis à l’Egypte cinq pièces archéologiques datant de la dynastie des Ptolémées (300 ans avant Jésus-Christ). Elles avaient été dérobées après le soulèvement contre Hosni Moubarak.

La France a restitué à l’Egypte cinq pièces archéologiques datant de la dynastie des Ptolémées (300 ans avant Jésus-Christ). Ces objets d’art précieux avaient été volés après le soulèvement début 2011 contre le régime de Hosni Moubarak, a annoncé ce mercredi le ministère égyptien des Antiquités. « L’équipe en charge de la surveillance des salles de ventes d’antiquités (à l’étranger) a repéré cinq pièces datant de la dynastie des Ptolémées sur des sites internet, dont deux proposées par une salle des ventes de la ville de Toulouse » dans le sud de la France, a indiqué Ali Ahmed, un responsable du ministère des Antiquités.

Parmi ces pièces, des morceaux d’une statue humaine en verre -une tête, un torse et un bras- volés dans une réserve où ils étaient entreposés après avoir été découverts par des archéologues français en 2010. Deux autres pièces, en lin et plâtre, ont été volées dans une réserve d’une mission archéologique française. Lors des premières semaines qui ont suivi le soulèvement contre Hosni Moubarak qui a été contraint à la démission le 11 février 2011, après trente ans de règne sans partage, de nombreux objets de l’important patrimoine égyptien ont été endommagés, détruits ou volés puis sortis illégalement du pays.

Début novembre, l’Egypte est parvenue à récupérer 90 pièces d’antiquité qui devaient être vendues aux enchères à Jérusalem. Hormis la France, l’Allemagne et la Grande-Bretagne ont également rendu des objets d’antiquité à l’Egypte.