La France invite l’Egypte à se joindre au G-14

La France a invité l’Egypte à se joindre au G-14, une extension proposée du G-8 (Groupe des huit pays les plus industrialisés), a annoncé le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, samedi à la presse au Caire.

Cette proposition est faite à l’Egypte alors que la crise financière mondiale continue à inquiéter sur le fait que la situation économique mondiale pourrait rester difficile dans un proche avenir.

« C’est notre souhait et notre espoir que le G-8 s’élargisse le plus rapidement possible, avec votre adhésion en particulier », a déclaré M. Kouchner à son homologue égyptien, Ahmed Aboul Gheit, au cours d’une conférence de presse au palais présidentiel.

M. Kouchner effectuait une visite d’une journée en Egypte pour préparer le terrain à une visite du président français à la fin du mois d’octobre.

L’Allemagne et la France ont appelé à un élargissement du G-8 en y incluant la Chine, l’Inde, l’Afrique du Sud, le Mexique et le Brésil. L’Egypte semble prête à se joindre à la liste des nouveaux membres potentiels de ce G-14.

Actuellement, le G-8 est formé des principaux pays industrialisés du monde que sont : la Grande-Bretagne, le Canada, la France, l’Allemagne, l’Italie, le Japon, la Russie et les Etats-Unis.

Il n’a toutefois pas été précisé quelle place l’Egypte occuperait dans ce système. Les responsables du gouvernement n’ont pas encore commenté cette proposition.