La France débloque 360 millions d’euros pour le Mali

Le Président français François Hollande a annoncé, ce mercredi, que la France a débloqué 360 millions d’euros pour la période 2015-2017, dont 80 millions sont destinés au nord du pays.

Lors d’une conférence de presse à l’Elysée, en compagnie du Président malien Ibrahima Boubacar Keita, en visite d’Etat en France, François Hollande a annoncé, ce mercredi 21 octobre 2015, le déblocage par Paris d’une nouvelle aide pour le Mali de 360 millions d’euros pour la période 2015-2017. Au moins 80 millions de cette somme sont destinés au nord du pays, très touché par la guerre avec les groupes armés, qui rodent toujours dans la région.

Une partie de l’aide sera constituée de dons et une autre sera versée sous forme de prêts bonifiés, à taux préférentiel, a précisé l’entourage du Président français. « C’est dire que nous sommes conscients de ce qu’il convient de faire pour appuyer le développement économique, lorsqu’il est particulièrement dynamique, et c’est déjà le cas dans une bonne partie du Mali », a souligné François Hollande. « Durant les deux années qui ont suivi l’intervention militaire française contre les islamistes au Mali, qui a débuté en janvier 2013, la France a engagé 300 millions d’euros », a précisé le Président.

Ibrahim Boubacar Keïta et François Hollande vont co-présider le sommet de l’Organisation de Coopération et de Développement Économique (OCDE) sur le Mali, ce 22 octobre. Ce sommet a pour but de rechercher des voies et moyens financiers pour le développement du Mali et la mise en œuvre de l’accord de paix et de réconciliation nationale signé, en mai dernier, à Bamako, la capitale malienne.

Un sommet qui devrait permettre au Mali de réaffirmer l’engagement de ses partenaires internationaux tant publics que privés, tant bilatéraux que régionaux et multilatéraux, autour des priorités stratégiques. Il faut dire que la situation au Mali est toujours très tendue dans le nord où les groupes terroristes sont toujours présents. Malgré la présence des troupes françaises et de la force de l’ONU, ils commettent régulièrement des attentats.