La Fouine veut la peau de Booba et la nationalité gabonaise

La Fouine dévoile « La Fête des Mères » et demande la nationalité gabonaise. Quel « Drôle de parcours ».

« La Fête des Mères » ne l’est que par son nom dans le nouveau single de La Fouine. Il ne va sans doute pas le faire écouter au Président gabonais, Ali Bongo, sollicité par le rappeur pour une demande de nationalité. Dans son nouveau clip dévoilé mercredi 4 septembre, extrait de sa prochaine mixtape « Capitale du Crime Vol. 4 » , Fouiny baby s’en prend verbalement à son rival Booba, en jurant sur le coran que « rien n’est fini, on va leur tirer dessus ».

Un nouveau clash rimé d’insulte

Si vous aimez la musique douce, les paroles angéliques, passez le clip de La Fouine. La paix, le natif de Trappes dit ne pas connaître. « Capitale du Crime Vol. 4 » en est le témoin. Un rap sale et très hardcore. Pourtant, tout semblait avoir bien commencé avec le nom du titre ; « La Fête des Mères ». Mais les paroles douces s’arrêtent au titre. Le Kopp est la première victime et en prend pour son grade, des paroles violentes signées du plus célèbre rappeur à la barbichette. Sans évoquer le nom de Booba, cela ne laisse aucun doute qu’il s’agit bien de ce dernier dont on parle dans ce nouveau rap. « Wesh Zoulette », ou encore sur la narration des paroles évoquant l’altercation entre les deux rappeurs à Miami : « Taekwondo, boxe (des sports pratiqués par B2O) mais tu ne sais pas per-ta (taper) ». En ce qui concerne la poésie et les rimes : « Tu te tapes des petits de 17 piges, ça devient critique, mais devant Dixon, tu cours comme un champion olympique. N’oublie pas que ton père était serveur dans un bar à p***, attends j’y repense, t’es peut-être un fils de p*** ». Le Duc de Boulogne est alerté. En attendant sa réponse, La Fouine se cherche un nouveau pays. Et il a choisi le Gabon.

La Fouine bientôt Gabonais ?

Samedi dernier, lors d’un concert à Libreville, sous les couleurs du Gabon, maillot du célèbre footballeur du pays, Pierre-Emerick Aubameyang, sur les épaules, La Fouine a demandé au Président gabonais, Ali Bongo Ondimba, de lui offrir la nationalité gabonaise. « Monsieur le Président dites oui ! » a alors lancé le rappeur, devant un public gabonais acquis à sa cause. La foule déchaînée du Gabon Expo où il participait au concert de clôture du concours de hip-hop Ndoss Urban Hit Show, le Français a exprimé sa joie de fouler le sol gabonais, raconte le site GabonNews.
Le parcours atypique de La Fouine n’a pas fini de faire parler de lui et on ne sait pas encore si Ali Bongo contribuera ou non à son enrichissement. Le rappeur d’origine marocaine aura alors l’embarras du choix de l’endroit où célébrer la fête des mères à sa manière.