La forêt centrafricaine, source de création

Centrafrique comme inspiration. Huit artistes européens et africains ont travaillé durant vingt jours au coeur de la forêt centrafricaine.  » Quatrième parallèle  » expose leurs oeuvres à l’Hôtel d’Albret, à Paris, jusqu’au 20 avril prochain.

Des artistes originaires de France, de Centrafrique et du Cameroun ont créé pendant vingt jours en janvier 2000 des sculptures, des peintures et des photographies à Solo, sur le quatrième parallèle nord, en Centrafrique. L’ensemble artistique est fabriqué à partir de matériaux et de substances dénichés dans la forêt centrafricaine. Quelques mètres de toiles, des fibres de coco, de l’ébène, de l’acajou, des lianes, des écorces, des claquettes et des matières qu’utilisent les ethnies pygmées.

Les artistes se sont inspirés de la brousse, de l’environnement et non de leurs souffrances psychologiques ou de leurs problèmes quotidiens. En cela, les Français ont créé des oeuvres qui se confondent avec celles des Africains.  » L’art est international, les Africains peuvent créer des tableaux, sculptures proches de l’art français et vice-versa. Cela dépend de l’univers qui les entoure « , explique Maï Ollivier, commissaire de l’exposition quatrième parallèle.

Des oeuvres très écolos

Les artistes se sont imprégnés de la culture locale en vivant parmi les Pygmées. Les femmes ont appris au sculpteur Jean Lamore à tisser pour élaborer  » Mo uti na tèrè ti mbi  » : reste près de moi. Sa construction s’est inspirée des cases des habitants.

Pour Samuel Fosso, cette expérience en brousse lui a permis d’exorciser sa souffrance en se photographiant dévêtu. Sa méthode consiste à récupérer les restes des pellicules dont il s’est servi lors de ses excursions dans la forêt et de fixer sa propre image.

 » Mon désir est de faire fructifier les échanges Nord/Sud. J’ai voulu que les oeuvres des artistes de la diaspora noire soient exposées dans un musée « , commente la commissaire de l’exposition. Les Africains, grâce à cet accrochage, se font connaître en Europe.

Direction des Affaires culturelles de la Ville de Paris

Hôtel d’Albret

31, rue des Francs-Bourgeois

75004 Paris

tél : 01 42 76 67 00

du lundi au vendredi de 10h à 18h