La Foire d’Alger sous le signe du séisme

La 36ème édition de la Foire internationale d’Alger (11-19 juin), espace de rencontres entre opérateurs étrangers et nationaux, s’est ouverte avec la participation de 33 pays. Le rendez-vous est marqué par  » l’après-séisme  » : ce sont les promoteurs de logements préfabriqués qui occupent les devants de la scène.

De notre partenaire Le Quotidien d’Oran.

La 36ème Foire internationale d’Alger (Fia) a été inaugurée mercredi, au Palais des expositions par le président de la République en présence du ministre du Commerce, Noureddine Boukrouh. Espace de rencontres entre opérateurs étrangers et nationaux, elle accueille cette année 33 pays et doit durer jusqu’au 19 juin prochain. Abdelaziz Bouteflika a entamé sa visite inaugurale par le stand du Brésil. Tout un symbole puisque, tout au long de sa tournée, le chef de l’Etat n’a pas cessé de mettre en relief les vertus de la relance d’une coopération Sud-Sud. Après le stand brésilien, M. Bouteflika s’est d’ailleurs rendu aux sites des exposants égyptien et sud-africain.

Bien que placée cette année sous le signe de  » Algérie, les grandes mutations « , cette 36ème édition laisse hier transparaître le spectre de la catastrophe du  » 21 mai « . Visitant le stand de la production nationale, le président de la République s’est longuement attardé dans les box réservés aux entreprises nationales, publiques et privées, spécialisées dans la fabrication de cabines sahariennes et de logements préfabriqués.

Procédé anti-sismique

Pour le détail, le modèle des logements fabriqués par ces entreprises comprend un deux-pièces, une cuisine et un sanitaire pour une surface de 30 m² et pour un coût de 600 000 DA. Un concept très pratique que le gouvernement devrait privilégier. A ce titre, il ressort de l’entrevue entre le président de la République et les responsables de ces entreprises qu’un plan de charge a été arrêté suite à la réunion tenue avec le chef du gouvernement. Ce plan de charge porte sur la réalisation de logements préfabriqués destinés à reloger les sinistrés du séisme du 21 mai avant l’hiver.

Ainsi, pour le groupe Wood Manufactures dont relèvent les entreprises CSMA, PHD et PEB, il a été arrêté un programme de réalisation de 720 cabines par mois sur une durée totale d’un trimestre. La construction par le procédé anti-sismique a focalisé l’intérêt du président qui n’a pas manqué de marquer une halte auprès de chaque entreprise intervenant dans ce domaine. Cela était notamment le cas lors de sa tournée dans les stands italien et français.

Un geste pour les sinistrés

La Fia voit cette année la participation de 1 109 entreprises étrangères et de 490 entreprises nationales. En guise d’actions inscrites dans le cadre de la conjoncture nationale engendrée par les conséquences du séisme du 21 mai dernier, la Société algérienne des Foires et Exposition (Safex), qui organise la Fia, a décidé, en plus de consacrer 50% des recettes des accès du public au profit des sinistrés, de mettre ses structures à disposition pour accueillir les dons destinés aux familles victimes du séisme.

Farida Ke