La FAO débloque 500.000 dollars en faveur de la RD Congo

L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) vient de mettre à la disposition du gouvernement congolais une enveloppe totale de 500.000 dollars américains pour développer un projet dans le cadre de l’initiative contre la flambée des prix des denrées alimentaires.

Selon un communiqué de la représentation de la FAO en RD Congo remis lundi à la PANA, ce projet a pour but de fournir, en urgence, des intrants agricoles aux petits exploitants et d’atténuer l’impact de la flambée des prix sur les groupes vulnérables en zones urbaines, par simulation de la production alimentaire dans les zones urbaines et périurbaines.

La RD Congo avait présenté à la FAO un plan d’action avec un budget estimé à 1.855.000.000 dollars américains pour l’année 2008. C’est dans l’attente de la mobilisation de ces fonds que le directeur général de la FAO a approuvé ce montant de 500.000 dollars américains, dont l’un des objectifs immédiats est d’augmenter rapidement la fourniture d’intrants aux petits agriculteurs et de démontrer ainsi que cette intervention peut rapidement améliorer la production des denrées alimentaires.

Pour un meilleur impact du projet, le gouvernement congolais a retenu l’option de la culture du riz pour approvisionner la ville de Kinshasa. En effet, le riz est la denrée alimentaire la plus importée en RD Congo avec une demande plus forte à Kinshasa où la flambée des prix est plus ressentie.

Les résultats attendus de ce projet sont le développement des capacités de 10.000 ménages bénéficiaires, l’emblavement de 2.500 hectares de riz de bas-fond dans l’hinterland de Kinshasa, pour une production de 3.750 tonnes de riz blanc.