Motilium associé à 231 morts subites cardiaques en 2012 !

Motilium qui est un anti-vomitif et anti-nauséeux est associé à 231 morts subites cardiaques durant la seule année 2012.

Selon les conclusions d’une étude parue dans Pharmacoepidemiology and Drug Safety, relayée par la revue indépendante Prescrire, Motilium qui est un anti-vomitif et anti-nauséeux est associé à 231 morts subites cardiaques durant la seule année 2012. Suffisant pour que la revue Prescrire réclame le retrait du marché du médicament.

Les derniers calculs de l’équipe de Catherine Hill, épidémiologiste à l’Institut Gustave-Roussy (Villejuif, Val-de-Marne) confirment que la dompéridone serait à l’origine de quelque 200 morts subites en 2012, selon. Et Prescrire de dénoncer « trop de morts subites injustifiées en France ». Ce qui paraît inquiétant, selon Pourquoi Docteur, c’est que ce médicament reste largement prescrite puisque la même année, 3 millions de Français en ont consommé.

La dompéridone (Motilium et autres) est associée à un risque accru d’arythmie cardiaque. L’Agence de sécurité du médicament (ANSM) indique sur son site que « les spécialités fortement dosées contenant 20 mg de dompéridone ont été retirées du marché le 10 septembre 2014 ».

Dès lors Prescrire réclame le retrait total du marché de l’anti-vomitif, dénonçant que « le danger mortel de la dompéridone est injustifié par son efficacité, symptomatique et incertaine au-delà d’un effet placebo ». Prescrire indexe aussi des produits voisins, notament la métopimazine (Vogalène et autres) et le métoclopramide (Primpéran et autres).