La diva camerounaise Bébé Manga est décédée

Une référence de la scène musicale féminine camerounaise. Elisabeth Bessem Manga, alias Bébé Manga est décédée vendredi des suites d’un arrêt cardiaque à 63 ans alors qu’elle se dirigeait vers un hôpital de Douala, capitale économique du Cameroun. La chanteuse est devenue célèbre pour son interprétation de Ami oh, une chanson originale d’Ebanda Manfred.

Une génération en deuil. Elisabeth Bessem Manga plus connue sous le pseudonyme de Bébé Manda est décédée vendredi alors qu’on la conduisait vers l’hôpital Laquintinie de Douala, ville située à l’ouest du Cameroun. Âgée de 63 ans, la célèbre chanteuse camerounaise est morte suite à un malaise cardiaque à son domicile d’Akwa-Nord. Elle avait des problèmes de santé dues à son surpoids. Cette anglophone du Sud-ouest du Cameroun, née d’un père musicien et d’une mère choriste, a débuté en tant que chanteuse dans un cabaret d’Abidjan, en Côte d’Ivoire dans les années 1970. Elle y a été surnommée Bébé Manga en raison de la qualité de sa voix, claire et fluette. La vedette du Makossa s’est faite connaître du public suite à son interprétation d’ « Ami oh » en 1980, une chanson originale d’Ebanda Manfred. Le titre a été un énorme succès sur le continent. Il a été réinterprété de nombreuses fois avant d’être révélé sur le plan international en 2004 par African connection.

Une chanteuse à tubes

La chanteuse a également sorti plusieurs tubes à succès tels que « Mota benama », « Diakamba », ou encore « Na Méa ». La musique de la diva du Makossa était aussi bien appréciée dans son pays natal qu’ailleurs. La dernière apparition en public de Bébé Manga date du 24 juin, lors de sa prestation durant la « soirée Républicaine » organisée par la Communauté urbaine de Douala. D’autre part, le 20 mai dernier, la diva a donné une dernière leçon de chant aux jeunes lors de la finale du concours des orchestres scolaires à Bepanda (ouest de Douala), rapporte 237 online.com.