La deuxième ville du Mozambique détruite par le cyclone Idai

Le cyclone Idai qui a touché le Mozambique, le Zimbabwe et le Malawi a fait au moins 150 morts, des milliers de disparus et a entraîné le déplacement de près de 1,5 millions de personnes.

Le cyclone Idai continue de faire des ravages sur son passage. Beira, la deuxième ville du Mozambique a été détruite à 90% a annoncé lundi la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR). Le cyclone a ensuite continué son chemin en passant par le Zimbabwe. Le bilan au Mozambique d’au moins 62 morts mais devrait augmenter fortement alors que le Zimbabwe a annoncé la mort de 65 personnes dans l’est du pays.

« Je pense qu’il s’agit de la plus grave catastrophe naturelle à frapper le Mozambique. Tout est détruit. Notre priorité est de sauver des vies humaines » a déclaré le ministre mozambicain de l’Environnement, Celson Correia.

« L’étendue des dégâts causés par le cyclone Idai qui a frappé la ville mozambicaine de Beira est énorme et terrifiant (…) 90% de Beira et de ses alentours ont été endommagés ou détruits » a déclaré la FICR dans un communiqué ce lundi. La population de Beira, un peu plus d’un demi million de personnes est dans le dénuement total.

« On nous dit que la situation pourrait encore être pire à l’extérieur de la ville. Hier (dimanche), un gros barrage a lâché et coupé la dernière route encore accessible pour se rendre en ville », a expliqué Jamie LeSueur du FICR