La Côte d’Ivoire rouvre ses frontières terrestres ce mercredi à minuit


Lecture 2 min.
Alassane Ouattara, Président de Côte d'Ivoire
Le chef de l'Etat ivoirien, Alassane Ouattara

Les voyageurs par voie de terre pourront à nouveau fouler aisément le sol ivoirien. En Conseil des ministres, ce mercredi, le gouvernement de la Côte d’Ivoire a, en effet, pris la décision de rouvrir ses frontières terrestres restées fermées depuis mars 2020.

Alors que le Covid-19 battait son plein et que les États se barricadaient derrière leurs frontières, la Côte d’Ivoire a, comme la plupart des pays, fermé, en mars 2020 ses frontières terrestres, aériennes et maritimes. Depuis lors, les frontières terrestres sont restées fermées, plusieurs semaines après la réouverture des frontières aériennes et maritimes. C’est seulement ce 15 février que le Conseil des ministres a pris la décision de les rouvrir. Ce mercredi, à 00 heure donc, la Côte d’Ivoire ouvrira à nouveau les voies d’accès terrestres à à son territoire. Après presque trois ans. La décision prise ce jour par le gouvernement ivoirien tient à « l’évolution sanitaire et économique favorable ».

Depuis la fermeture des frontières, les voyageurs ont fait l’option de passer par des chemins clandestins. Mettre un terme à ces passages clandestins, c’est l’autre raison qui a motivé la décision de la réouverture des frontières prise par les autorités ivoiriennes. « Cela devrait permettre une redirection de ces flux de personnes vers les passages officiels de traversée, afin d’assurer un meilleur contrôle des flux migratoires », a déclaré le porte-parole du gouvernement ivoirien, Amadou Coulibaly. La réouverture des frontières permettra aux autorités ivoiriennes de mieux contrôler le flot sans cesse croissant de réfugiés burkinabè qui cherchent la sécurité en terre ivoirienne.

Cette décision apportera sans doute une bouffée d’oxygène pour bien des transporteurs qui s’étaient retrouvés au chômage depuis la fermeture des frontières.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter