La Côte d’Ivoire fête ses 40 ans d’indépendance au milieu des chars

Depuis hier, la Côte d’Ivoire fête les 40 ans de son indépendance. Une célébration attendue par la population, mais très encadrée par l’armée.

La célébration du 40ème anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire se tient depuis hier à Yamoussoukro, la capitale politique et administrative du pays. Malgré un appel  » à la tolérance et à la paix «  lancé par le général Robert Gueï à cette occasion, le journal ivoirien Fraternité Matin, rapporte une fête sous haute surveillance.

Hier, rapporte le journal, un char anti-émeute  » sirène en marche et phares allumés, n’a cessé de parcourir à vive allure le boulevard Nanan Adjoua « , sur lequel l’armée doit défiler aujourd’hui. D’autres chars de combat en provenance d’Abidjan et des patrouilles de CRS, fusil au poing, ont également quadrillé le centre-ville et d’autres quartiers. Malgré cela, le journal note que cette fête était très attendue par la population. En effet, cette célébration avait été repoussée à deux reprises en 1998 et 1999.

Houphouët, toujours là

Dimanche, le programme était chargé : messe à la Basilique Notre Dame de la Paix, puis cérémonie souvenir en l’honneur du président Houphouët-Boigny – dont Yamoussoukro est la ville natale -, retraite au flambeau dans la soirée, et enfin bal populaire. La cérémonie officielle a lieu aujourd’hui, avec comme point d’orgue le défilé militaire en présence du chef de l’Etat.

Cette commémoration permet aussi de faire un bilan : le  » miracle économique  » qualifiant la Côte d’Ivoire des années 60 à 80 est bien loin, surtout depuis le coup d’Etat de décembre 1999. La population ivoirienne, malgré une situation économique difficile, essaiera tout de même de faire la fête comme il se doit.