La Côte d’Ivoire décidée à faire face à la menace terroriste

Le ministre ivoirien de l’Intérieur, Hamed Bakayoko, a saisi l’opportunité de la visite de Manuel Valls en Côte d’Ivoire samedi, pour souligner la nécessité de mener « des actions d’envergure » pour faire face à la menace terroriste.

L’opportunité de la visite de Manuel Valls samedi, a été saisie par le ministre ivoirien de l’Intérieur, Hamed Bakayoko, pour souligner la nécessité de mener « des actions d’envergure » pour faire face à la menace terroriste en Côte d’Ivoire.

A l’issue de son entretien avec Manuel Valls samedi à Abidjan, Hamed Bakayoko est d’avis qu’« il est important de mener des actions d’envergure dans ce contexte fragile en vue de faire face à la menace ». L’AFP note que les forces armées ivoiriennes ont été mises en alerte depuis plusieurs mois et ont été exhortées à redoubler de vigilance. La nomenclature des forces de sécurité a été par ailleurs modifiée voire enrichie, avec la création de plusieurs unités d’élite dont la Force de recherche d’action de la police (FRAP) et la « Force spéciale », dans le cadre de dynamisation de la lutte contre le terrorisme et la grande criminalité.

Pour Manuel Valls, la France et la Côte d’Ivoire ont la même conception, en matière de sécurité, de lutter contre le terrorisme qui s’attaque à nos valeurs, à nos démocraties qu’ensembles nous voulons agir. Il a annoncé une coopération entre les deux pays pour lutter contre la délinquance, le crime organisé, le trafic de drogue qui gangrène les sociétés africaines et européennes. Pour les autorités ivoiriennes, le terrorisme international menace à coup sûr la sécurité et la stabilité des Etats.

« L’ennemi est de manière permanente en éveil et ne ménage aucun effort pour liguer toutes les forces du mal contre la sécurité des populations. On a constaté que les trafiquants d’armes se sont intégrés aux trafiquants de drogues, et ensemble, ces narcotrafiquants se sont eux-mêmes intégrés à tous ces mouvements djihadistes, malgré leurs nuances », a précisé Hamed Bakayoko.