La Chine promet de doubler son aide à l’Afrique

La Chine s’est engagée à accroître son soutien aux pays africains tout en annonçant l’annulation des dettes « sous la forme de tous les prêts gouvernementaux sans intérêts arrivés à maturité à la fin de l’année 2005, que doivent les pays d’Afrique les plus lourdement endettés et les moins développés ».

Le président chinois Hu Jintao a annoncé cette nouvelle samedi à Beijing, à l’ouverture du Sommet Sino-Africain, dénommé Forum de Beijing sur la coopération Chine-Afrique (FOCA).

Le président Jintao, qui préside le FOCA, a promis que son pays « établirait un nouveau type de partenariat stratégique entre la Chine et l’Afrique » afin de renforcer leur coopération « dans plus de domaines et à des niveaux plus élevés ».

Selon lui, la Chine va doubler son aide à l’Afrique d’ici 2009 et va aussi accorder 3 milliards de dollars de prêts à des conditions préférentielles ainsi que 2 milliards de dollars de crédits-acheteurs préférentiels au continent au cours des trois prochaines années.

Le président chinois a aussi annoncé la mise en place d’un Fonds de développement Chine-Afrique de 5 milliards de dollars, pour encourager les entreprises chinoises à investir en Afrique.

Il a révélé que la Chine construira un centre de conférence pour l’Union africaine (UA) dans le cadre de son soutien à l’unité et à l’intégration africaines.

M. Hu Jintao a indiqué que le nombre de produits d’exportation exonérés de toute taxe des pays africains les moins avancés ayant des relations diplomatiques avec la Chine, passerait de 190 à plus de 440.

Le président chinois a ajouté que son pays établirait cinq zones de coopération économique et commerciale en Afrique au cours des trois prochaines années, qu’il formerait 15.000 professionnels et déploierait 100 experts agricole de premier plan tout en implantant 10 centres spéciaux de démonstration de technologie agricole sur le continent.

La Chine va aussi construire 30 nouveaux hôpitaux en Afrique, accorder des subventions généreuses pour les médicaments contre le paludisme et installer 30 centres de prévention et de traitement de cette maladie sur le continent, déployer 300 jeunes volontaires en Afrique, construire 100 écoles rurales et augmenter le nombre de bourses accordées par le gouvernement chinois aux étudiants africains, qui va passer de 2.000 par an à 4.000 au cours des trois prochaines années.

Dans son discours d’ouverture, le co-président du FOCA et Premier ministre éthiopien Meles Zenawi a déclaré que le partenariat sino- africain n’était pas un fait nouveau et a remercié le gouvernement chinois pour l’étendue de son assistance au continent.

Il a déclaré que la Chine soutenait l’Afrique depuis l’époque des luttes pour l’indépendance en soulignant que ce nouveau partenariat devait être basé sur des avantages mutuels.

Le président en exercice de l’UA, le président congolais Denis Sassou-Nguesso, a pour sa part, remercié la Chine pour son soutien à l’Afrique, particulièrement pour ses efforts pour s’assurer que le continent reste pacifique, stable et prospère.

Quarante huit chefs d’Etat africains assistent à ce sommet de trois jours.