La Chine fait un cadeau de 30 millions d’euros à l’Algérie

La construction de l’Opéra d’Alger sera entièrement financée par la Chine. La première pierre sera posée le 1er novembre à Ouled Fayet.

Un bijou culturel de 30 millions d’euros en cadeau. Pékin prendra en charge la totalité des coûts de construction du futur Opéra d’Alger. Un cadeau de 30 millions d’euros. Au cours d’une audience accordée au siège du ministère de la Culture à la délégation chinoise chargée de la réalisation de cet opéra, la ministre de la Culture, Khalida Toumi, a indiqué que la pose de la première pierre aura lieu le 1er novembre 2012 dans le cadre de la célébration du cinquantenaire de l’indépendance nationale. La fin des travaux est quant à elle prévue 24 mois plus tard.

L’idée de réalisation remonte à 2006, lors de la visite du président Abdelaziz Bouteflika en Chine. La totalité de la construction est donc prise en charge par le groupe Beijing qui a réalisé le grand stade et l’Opéra de Pékin. Elle comprend l’étude du projet, la réalisation et l’équipement. Les travaux d’aménagement du terrain, d’une superficie de 1 800 m², sera prise en charge par la ville d’Alger.

Amitié et solidarité

Khalida Toumi a mis en avant la solidité des « relations d’amitié et de solidarité entre les deux pays qui remontent à la guerre de libération nationale », rapporte l’agence APS. Cette dernière à l’intention de profiter de l’expérience chinoise au profit de la jeunesse algérienne. Elle a appelé le groupe chinois à accorder aux jeunes « l’opportunité d’une formation technique lors de la réalisation du projet de l’Opéra d’Alger ».

Le président de la délégation chinoise a, de son côté, annoncé que cet édifice culturel est une « fierté » pour la Chine qui entretient des relations privilégiées avec l’Algérie.