La Cedeao condamne le Burkina Faso pour son nouveau code électoral

Ce sont sept partis politiques de l’ancienne majorité du régime de Blaise Campaoré qui avaient déposé un recours auprès de la Cour de justice de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’ouest (Cedeao) concernant une disposition du nouveau code électoral qui les excluait des élections à venir. Ce lundi, l’organisation ouest-africaine leur a donné raison et a condamné le Burkina Faso. L’institution panafricaine a déclaré que le Conseil national de Transition s’était rendu coupable d’une « violation flagrante des droits de l’homme, des libertés d’opinion, y compris politique, notamment la liberté de participer aux élections et d’être élu », peut-on lire sur BBC Afrique.