La carte interbancaire arrive en Algérie

Le lancement officiel de la carte interbancaire en Algérie, à la fois pour retrait et paiement, est prévu pour le second semestre de l’année en cours, a-t-on appris dimanche auprès de l’Association des banques et des établissements financiers (ABEF).

De notre partenaire El Watan

Il sera bientôt possible de retirer de l’argent dans des guichets automatiques de différentes banques en Algérie avec une seule carte bancaire. « Le processus de lancement du réseau monétique interbancaire (RMI) est en bonne voie », a affirmé Abderrahmane Benkhalfa, secrétaire général de l’ABEF. Une phase d’expérimentation du nouveau réseau est prévue dès mars prochain et devra durer jusqu’au mois de juin. L’opération du lancement effectif de la carte interbancaire exige, indique-t-il, « beaucoup de préalables, notamment sur les plans technique, technologique et réglementaire ». La plus importante de ces exigences est « la sécurisation des lignes liant les différents sites bancaires ».

Avec l’installation du nouveau réseau monétique, il sera possible au détenteur d’une carte bancaire, quelle que soit la banque émettrice, de retirer de l’argent de n’importe quel guichet automatique de billets (GAB). Sur les plans réglementaire et juridique, plusieurs textes de loi ont été adoptés pour accompagner cette « interopérabilité », note M. Benkhalfa. Un comité de normalisation bancaire « a été installé au niveau de la Banque d’Algérie, fait-il savoir, dont la mission est justement de se pencher sur toutes les questions réglementaires et juridiques ».

L’efficacité du réseau télécom en question

A propos de l’efficacité du réseau de télécommunication qui représente, faut-il le souligner, le principal support technique du nouveau réseau monétique, notre interlocuteur reconnaît que le réseau télécom en question appartenant à Algérie Télécom (AT) « nécessite une mise à niveau ». Toutefois, souligne-t-il, les banques travaillent conjointement avec Algérie Télécom afin d’aplanir toutes les difficultés.

Pour la réussite des opérations d’interopérabilité, « le taux de panne du réseau télécom doit être proche du zéro », conclut le banquier. Du côté des banques, les préparatifs vont bon train. Selon le directeur de la monétique et de la communication réseau de la Banque de l’agriculture et du développement rural (BADR), Mahmoud Mansoura, « le réseau monétique interbancaire est en phase d’achèvement, son lancement devra se faire incessamment ». Le nouveau réseau, apprend-on également, établira une liaison entre 8 banques publiques et privées (…)

Salah Slimani