La Caravane de l’exportation

Deux ans après avoir lancé la première caravane de l’exportation, l’Association marocaine des exportateurs revient à la charge avec une deuxième édition. Cette année, l’Asmex a rassemblé des partenaires d’envergure visant à faire de cette manifestation un événement national de haut niveau.

De notre partenaire L’Economiste.

La Caravane’2003 de l’exportation démarrera le 17 mars et se poursuivra jusqu’au 13 mai à travers toutes les régions du pays. Casablanca sera la première escale. La caravane passera ensuite à Settat, El Jadida, Marrakech, Laâyoune, Agadir, Meknès, Fès, Oujda, Tanger et enfin Rabat. Ces rencontres ont pour objectif de faire connaître et mobiliser le potentiel exportable, dynamiser l’investissement dans les secteurs d’exportations, promouvoir les trophées à l’exportation et réactiver les comités régionaux de l’export.

Délégations régionales

La manifestation nationale est initiée sous l’égide du ministère du Commerce extérieur en collaboration avec le Centre marocain de la promotion des exportations (CMPE), la Fédération des Chambres de Commerce, d’Industrie et de Services du Maroc (FCCISM), le Centre national du commerce extérieur, les centres régionaux de l’investissement (CRI) ainsi que le groupe Banques Populaires, sponsor officiel de cette manifestation.

« La réussite de la première caravane nous a poussé à reconduire la deuxième édition », affirme Mohamed Tazi, président de l’Asmex. « Elle a permis de créer des délégations régionales de l’Asmex et lors de la précédente édition, nous avons aidé de petites entreprises à devenir exportatrices. C’est surtout le secteur de l’artisanat qui a le plus profité ». Par ailleurs, Mohamed Tazi souligne que le secteur de l’export affronte plusieurs défis, notamment les impacts négatifs d’une éventuelle guerre en Irak et les inquiétudes des effets du démantèlement des droits de douane déclenché depuis le 1er mars.

Lieu privilégié

« En participant à cette manifestation nationale, nous travaillons pour le long terme », déclare quant à lui Noureddine Omary, PDG du Groupe Banques Populaires. Ajoutant qu’à chaque étape, la caravane sera reçue par une agence régionale du groupe présent sur tout le territoire national. De son côté, Abdellah Zouheir, président de la FCCISM affirme que « les CCIS sont toutes mobilisées pour accueillir cette caravane. C’est un lieu privilégié où les organisateurs et les exportateurs peuvent se rencontrer.  »

Pour sa part, le directeur-général du CRI de Casablanca, Mouad Jamaï affirme que tous les centres d’investissement seront mobilisés pour cet événement et le directeur-général du CMPE, Mounir Bensaïd, annonce que son établissement va animer un guichet dans toutes les escales. « Ce qui constituera une occasion pour les opérateurs régionaux de s’inscrire au catalogue électronique afin de bénéficier des opportunités d’affaires. Notre participation à la Caravane’2003 de l’exportation va nous permettre d’identifier les préoccupations des entreprises régionales qui peuvent servir de base à nos activités futures. »

Nadia DREF