La CAN Total Energies Cameroun 2021 va-t-elle se jouer sur les tas d’immondices ?

Ordures Cameroun (28 oct 21)
Ordures Cameroun

Depuis quelques jours, une question taraude l’esprit des amoureux du ballon rond, laquelle est de savoir si le Cameroun pourra dignement abriter la 33ème édition de la CAN. La grève observée par le personnel de l’entreprise d’Hygiène et de salubrité du Cameroun (Hysacam) a engendré une multiplication des tas d’immondices visibles partout dans le pays.

Le Cameroun est inondé d’ordures. La cause, la grève du personnel de l’entreprise d’Hygiène et de salubrité du Cameroun (Hysacam), qui réclame trois mois de salaire et l’amélioration des conditions de travail. De son côté, le directeur général de l’entreprise admet que les travailleurs ont le droit de protester, mais il a tenu également à assurer que la situation est en train de s’arranger.

«Nous dormons dans les camions, nos familles sont divisées et nos enfants ne vont plus à l’école», déclare l’un des employés de l’entreprise Hysacam. « L’entreprise n’a pas été en mesure, jusqu’ici, d’honorer la paie du mois d’août 2021. La paie du mois de septembre sera également échue dans quelques jours, nous rendant à deux mois sans salaires », explique la direction de l’entreprise dans une lettre adressée à son personnel, le 1er octobre 2021.

Hysacam a récemment débloqué la somme de 12 milliards de FCFA pour acquérir 100 nouveaux camions pour le ramassage des ordures ménagères. Cette nouvelle acquisition sera prioritairement affectée aux villes qui accueillent la Coupe d’Afrique des Nations 2021. Hysacam réalise un chiffre d’affaires annuel moyen de 35 milliards de FCFA. L’entreprise est dotée de 600 engins lourds spécialisés dans le traitement des déchets ménagers.

Ses activités s’étendent au-delà des frontières camerounaises (Monrovia au Liberia, Cotonou au Bénin). La société compte 5000 employés pour 10 millions d’habitants desservis. Selon le chercheur Alain Patrick Ngan, «les plaintes de ces employés deviennent récurrentes. En décembre 2020, le même scénario s’était produit. Réellement, le team managérial n’a pas droit à l’erreur, car, du 9 janvier au 6 février 2022, le Cameroun accueille la 33ème édition de la CAN, c’est la seule chose qui nous reste».

«Et à ce titre, les villes du pays doivent afficher fière allure pour faire bonne impression. Or, si en dehors des problèmes sécuritaires observés dans certaines régions du pays, les employés sont mécontents, ils ne pourront pas mener à bien la tâche qui leur est confiée, celle de ramasser les ordures ménagères et les commerçantes, qui étalent les vivres à même le sol dans nos marchés, vont continuer à vendre les maladies de tous genres aux populations», estime le chercheur.

A lire : CAN Total Cameroun 2021 : l’impréparation de certains pays, parlons-en !