La Belgique pourrait déployer 255 soldats au Mali

Casques bleus au Mali (19 nov 21)
Casques bleus au Mali

La Belgique envisage d’apporter son assistance sécuritaire au Mali, pays d’Afrique de l’Ouest en proie à des attaques terroristes récurrentes. A cet effet, un programme de déploiement de 255 soldats belges est à l’étude.

Un déploiement de 255 militaires belges au Mali, en 2022, c’est ce qu’a annoncé le commandant Van Belleghem, conseiller militaire de la ministre belge de la Défense, qui a évoqué la mise à disposition du Mali d’un sous-groupement tactique interarmées. Selon Bruxelles, le déploiement se fera de façon « graduelle et évolutive ».

De 165 hommes, les effectifs militaires belges passeront progressivement à 255 soldats, en 2022. Ce déploiement, insistent les autorités belges, se fera en fonction de la situation sécuritaire au Mali. Il s’agira d’une unité conventionnelle équipée de blindés à roues, qui prendra part aux opérations des forces de l’Union Européenne, la Task Force Takuba.

Toujours selon le conseiller militaire de la ministre belge de la Défense, « l’analyse détaillée de cet engagement opérationnel inédit pour l’armée belge est encore en cours au sein de l’état-major de la Défense ». L’annonce intervient au moment où une vive polémique est déclenchée au Mali, avec notamment des informations faisant état de recrutement d’instructeurs russes de la société Wagner, pour apporter leur assistance aux autorités de ce pays d’Afrique de l’Ouest.

Frappé de toutes parts par des terroristes, qui visent régulièrement les Forces armées maliennes, faisant des morts dans leurs rangs, le Mali a récemment reçu de la Turquie des hélicoptères et de l’armement pour renforcer ses capacités militaires. Acculé pat Paris qui écarte l’idée de recrutement d’instructeurs russes, Bamako a démenti cette information.

A lire : Mali : au moins 4 soldats tués et 14 blessés dans une attaque