La Barclays introduit le système bancaire islamique au Kenya

Barclays Bank du Kenya lance une gamme de produits respectant les principes éthiques et les règles du système bancaire qui s’inspirent de la loi islamique. Ces produits visent les 8 millions de musulmans kenyans mais seront aussi ouverts aux non-musulmans.

La Barclays Bank du Kenya a lancé une gamme de produits relevant du système bancaire islamique dans un souci de satisfaire les besoins de quelque 8 millions de musulmans kenyans qui souhaitent respecter les enseignements de leur foi. Son directeur général, Adan Mohamed, a affirmé que la Barclays était devenue la première institution financière au Kenya à lancer des produits bancaires islamiques ciblant des milliers d’adeptes de la religion musulmane. Dorénavant, les musulmans peuvent obtenir ces services par la voie du Riba Current Account, conçu pour prendre en charge les préoccupations des clients appartenant à la religion musulmane, qui interdit la perception ou le paiement des intérêts.

S’exprimant au cours du lancement de ces services, mardi à Nairobi, M. Mohamed a expliqué que le nouveau produit respecte les principes éthiques et les règles du système bancaire équitable qui s’inspirent de la charia (la loi islamique). « Ce produit ne sera pas mis exclusivement à la disposition des musulmans. Nous encourageons les non-musulmans à l’utiliser. Nous rappelons que nous acceptons les dépôts de nos clients sans tenir compte de leur religion. » Il a expliqué que le système bancaire islamique sera ouvert à tous les clients, sauf s’il existe « de fortes raisons » de croire que les montants concernés seront utilisés à des fins contraires aux prescriptions de la charia.

Services bancaires sans intérêts

Cette initiative de la Barclays Bank a pour finalité non seulement de répondre aux besoins des quelque 8 millions de musulmans kenyans qui n’avaient jusqu’ici pas accès à un tel produit, mais également de suivre une tendance aujourd’hui universelle qui a pris naissance en Grande-Bretagne, au Canada et aux Etats-Unis. Plusieurs autres pays offrent ce genre de services, notamment l’Arabie Saoudite, le Soudan, l’Afrique du Sud, Dubaï, la Malaisie, le Bangladesh, l’Indonésie, Singapour, l’Egypte et le Pakistan. « Le nouveau produit que nous lançons aujourd’hui respectera les principes de la loi islamique. Nous allons créer un panier pour y placer ces fonds dans lesquels nous avons l’intention de puiser afin de permettre aux musulmans de pouvoir contracter des prêts », a indiqué M. Mohamed.

La Banque envisage de proposer à sa clientèle d’autres produits et de mettre également sur pied un comité consultatif de la charia qui sera chargé, entre autres, d’approuver les nouveaux produits et de veiller à ce que les produits déjà existants soient conformes aux règles, a expliqué le banquier. Les clients de la Barclays Bank auront ainsi accès à des services bancaires sans intérêt et aux produits financiers islamiques. Ils bénéficieront également d’un accès ininterrompu à leur argent grâce aux 82 distributeurs automatiques disséminés à travers le pays, autorisés à servir un montant maximum de 30 000 shillings kenyans par jour (347 euros), ou à tout autre distributeur du monde affichant le logo Visa. Par ailleurs, les clients bénéficieront d’un système de paiement des factures, d’un chéquier gratuit et d’une carte bancaire Electron Visa.