La banque des Ivoiriens à Paris

Les Ivoiriens de France vont désormais pouvoir traiter facilement leurs opérations bancaires et financières avec Abidjan. Le groupe ivoirien Atlantique a passé une convention le 21 juin dernier avec la Compagnie des banques internationales de Paris pour être représenté dans l’Hexagone.

La diaspora ivoirienne en France pourra dès août prochain effectuer des transactions sur ses comptes en banque en Côte d’Ivoire depuis Paris. Le groupe financier ivoirien Atlantique a signé le 20 juin dernier une convention de partenariat avec la Compagnie des banques internationales de Paris (CBIP) pour être représenté en France.

 » Il ne s’agit pas de la création effective d’une nouvelle banque « , explique Bazoumana Touré du groupe Atlantique.  » Nous avons signé avec la CBIP (banque détenue à 98% par la Compagnie bancaire de l’Afrique occidentale au Sénégal, ndlr) pour qu’elle traite nos opérations et nous représente en France (à partir de la mi-août, ndlr) « .

Sécurité et rapidité

 » Les opérations effectuées aux guichets de la CBIP sur des comptes Atlantique sont authentifiées par l’établissement financier depuis Paris, ce qui permet à Abidjan de les intégrer tout de suite « , explique Bazoumana Touré. Le groupe mise avant tout sur la sécurité des transactions pour séduire les Ivoiriens de France. Il insiste également sur la rapidité des opérations transnationales permise par la convention signée entre les deux banques partenaires.

Virements de chèques, transferts ou appels de fonds, mise à disposition, service de prêt, système d’assurance rapatriement des corps, les nouveaux services proposés par le groupe Atlantique, via ses deux filiales la Banque Atlantique Côte d’Ivoire (Baci) et la Compagnie bancaire de l’Atlantique (Cobaci), permettent également de transférer de l’argent d’un compte Atlantique vers un autre compte de n’importe quelle banque ivoirienne ou de la sous-région.

3 à 4 milliards de FCFA attendus pour 2002

 » Tous ces nouveaux services sont des atouts pour attirer en Côte d’Ivoire les ressources de la diaspora en France (estimée officiellement à 60 000 personnes, ndlr). Elle possède certaines disponibilités qu’elle hésite à investir en raison de l’éloignement. Il n’y a pas de réseau d’évacuation financière entre la France et la Côte d’Ivoire. Notre initiative, bien que privée, répond d’ailleurs à un souhait du président Laurent Gbagbo de pouvoir disposer d’un tel réseau « .

Grâce aux commissions sur les nouvelles opérations disponibles et l’élargissement de sa clientèle, le groupe Atlantique entend générer une manne financière de l’ordre de  » 3 à 4 milliards de FCFA pour la présente année  » et prévoit  » un taux de croissance de 10% par an « . A terme, le groupe Atlantique, qui ne dispose pas actuellement de son propre personnel au sein de la CBIP, prévoit d’y détacher deux personnes. Une agence pourrait même voir le jour.

Compagnie de Banque internationales de Paris

22 r Hamelin 75116 PARIS

tél. : 00 33 1 45 53 34 60