La Banque Centrale de Tunisie prévoit un taux de croissance de 2,8% en 2014

Le gouverneur de la Banque Centrale Tunisienne, Chedli Ayari, a annoncé, jeudi, un taux de croissance de 2,8%, voire même 3%, pour l’année 2014.

La Tunisie devrait enregistrer un taux de croissance de 2,8% en 2014, et pourrait même atteindre 3% en cas d’amélioration des indicateurs du secteur du tourisme et des exportations du phosphate, a indiqué, jeudi, le gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie (BCT), Chedli Ayari. Ces prévisions ont été revues à la hausse, suite à une première projection estimée à 2,5% et annoncée en janvier dernier.

Ayari a indiqué, à l’issue d’un entretien avec le président de l’Assemblée nationale constituante (ANC), Mustapha Ben Jaafar, qu’il était difficile de prévoir avec précision un taux de croissance définitif en raison de l’ouverture de l’économie tunisienne, basée essentiellement sur les exportations.

Selon le gouverneur de la BCT, l’emprunt national, qui a permis de mobiliser 1000 millions de dinars sur le budget de l’Etat, était nécessaire pour permettre d’alléger le déficit du budget. Le déficit devrait d’ailleurs s’accentuer suite à l’augmentation du salaire minimum garanti dans le secteur de l’industrie. Le gouvernement travaille actuellement sur l’élaboration du budget de l’Etat de 2015, rapporte Babnet.

Selon Ayari, il existe d’autres indicateurs pour parachever le budget 2014, telle que l’amélioration de la production des céréales, ce qui éviterait à la Tunisie d’avoir recours à l’importation de cette matière. En réponse à une question d’un journaliste sur les risques de faillite du pays, le gouverneur de la BCT a répondu que « tout pays peut faire face à des difficultés en matière de liquidités mais sans pour autant arriver au stade de la faillite ». Il a par ailleurs prévu l’amélioration au cours des prochains jours du taux de change du dinar.