La banane plantain

La banane, fruit et plantain, est cultivée dans 150 pays et est la 3e culture fruitière tropicale. Cultivé dans toute l’Afrique subsaharienne, le plantain entre dans la composition de nombreux plats traditionnels et populaires, le plus souvent en purée ou en tranches frites.

«Quel fruit se mange, produit de l’alcool, des médicaments, du papier, de la corde, de la ficelle, du fil, des objets artisanaux variés, des parapluies, des assiettes “biologiques” jetables, des contenants à cuisson, de la colle, de la teinture, du savon ?»: les scientifiques du réseau INEBAP – réseau international pour l’amélioration de la banane et de la banane plantain, basé à Montpellier, aiment rappeler tous les usages que l’homme fait de la banane plantain.

La plante fait de 3 à 10 m de haut, et ses feuilles peuvent aller jusqu’à 3 mètres de long et 50 cm. C’est ainsi la plus haute herbe connue avec le bambou, et tout en elle – racines, feuilles, fruits, bourgeons – peut être utilisé.

Le plantain, un produit de base dans de nombreux pays

Plantago Major pour les Latins, la banane plantain est originaire d’Asie (Malaysie et Philippines) et du Pacifique, et fut vraisemblablement apportée en Afrique, via Madagascar, par les premiers navigateurs venus d’Inde ou de la péninsule arabique.
La plante fut également apportée, lors des grandes navigations, dans les Caraïbes et en Amérique. Elle est aujourd’hui cultivée dans toutes les régions tropicales de la planète.

Le plantain et la banane fruit représentent ensemble la 4° des cultures vivrières les plus importantes dans les pays du Sud, après le riz, le blé et le maïs. Et le plantain seul est la base de l’alimentation pour près d’1/2 milliard d’habitants dans le monde. On le trouve ainsi :

– en Afrique de l’Ouest, centrale, de l’Est et du Sud

– dans les Caraïbes: Antilles, Cuba, Haïti, etc.

– en Amérique Centrale et du Sud: Mexique, Porto Rico, Colombie, nord du Brésil,…

– au sud des Etats-Unis

– à Hawaï

– dans le sud de l’Inde

– en Thaïlande, Malaysie, Indonésie, Philippines

– dans le nord de l’Australie, en Nouvelle Calédonie et dans les îles du Pacifique.

Il se produit chaque année environ 45 millions de tonnes de plantain (contre 43 millions de tonnes de bananes-fruits). 85% de la production de plantain est consommée sur place.

Dans certains pays d’Afrique le plantain représente plus du quart de la ration calorique journalière.

En Colombie, elle joue un rôle-clé dans l’alimentation, où l’on estime à 100 kg/personne et par an la consommation moyenne.

En Nouvelle-Calédonie, le plantain est appelé banane-poingo. Dans le nord de l’Australie, “le pied de l’Homme blanc” (Whiteman’s foot). Dans le sud de l’Inde, au Kerala et au Tamil Nadu, le plantain est un aliment de base: au Kerala il est consommé au petit-déjeuner.

Les différentes préparations culinaires du plantain

Le plantain, contrairement à la banane-fruit, ne peut pas être consommé cru, à cause de sa force teneur en amidon, qui le rend totalement indigeste cru. Il peut se consommer:

 Bouilli : et réduit en purée, le plantain joue ainsi le rôle d’un féculent, au goût neutre comme la pomme de terre, et qui sert de plat de base quotidien, accompagné d’une sauce, de légumes, de viande ou de poisson selon les moyens de chacun. C’est le foufou, que l’on trouve dans toute l’Afrique subsaharienne sous différents noms, mais aussi à Cuba sous le nom de “fufu de platano”. En Martinique le plantain est appelé banane-farine ou banane jaune, et il entre dans la composition de la potée antillaise.

 Frit : en tranches frites dans de l’huile de palme, c’est le célèbre “alloco” de Côte d’Ivoire. Au Nigeria ces chips sont appelés “Dodo”. En Ouganda, en Tanzanie ou au Rwanda ce sont les “Matooke”. A Haïti on les appelle “bannan fris”. A Cuba ce sont les “tostones”, célébrés en chansons par le Buena Vista Social Club!

 Fermenté et cuit à la vapeur dans des feuilles de bananier;

 Du vin ou de la bière sont également produits à partir de plantain fermenté, en Afrique de l’Est : ce sont le pombe, le tembo ou le mawa.

Les bienfaits du plantain

Le plantain est une plante particulièrement nourrissante, avec 120 calories/100 grammes (contre 85 cal/100 g pour la pomme de terre, et 90 cal/100 g pour la banane-fruit). Elle est particulièrement riche en glucides: 28g/100g (contre 20g/100g pour la pomme de terre).

Elle est riche en potassium (350mg/100g), phosphore, magnésium, calcium, fer, zinc, et cuivre, et contient également de la vitamine C (20 mg/100g) et plusieurs vitamines B.

Comme d’autres végétaux, elle est utilisée depuis longtemps, par divers peuples, comme plante médicinale pour soigner diverses affections :

– en application directe, ses feuilles arrêtent les saignements et favorisent la cicatrisation; les Indiens d’Amérique l’utilisaient pour soigner les piqûres de serpents.

– en infusion, le plantain a des vertus diurétiques; c’est un remède contre les gastrites, les ulcères, les bronchites, et les hémorragies.

– le plantain est utilisé en phytothérapie, vendu en gélules en Occident, pour soigner diverses affections.

Quelques recettes de plantain :

 Purée de plantain et manioc : Foutou

 Mijotée de bananes plantain et de légumes : Igitoki

 Bananes plantain frites : Alloco