La 21e Quinzaine du cinéma francophone

La Quinzaine du cinéma présente un long métrage en avant-première chaque soir à 20h30, soit dix films inédits et propose des documentaires et courts métrages, souvent suivis de débats avec les réalisateurs, à 18h30.

Depuis 1992, le Centre Wallonie-Bruxelles à Paris ouvre l’écran de sa salle de cinéma aux productions émanant des pays de l’espace francophone, dans un souci de diversité culturelle, où chaque artiste s’exprime dans sa langue maternelle. Cette année, comme le Sommet de la Francophonie se tient à Kinshasa, la Quinzaine du cinéma francophone met à l’honneur les films en provenance de la République démocratique du Congo et poursuit le panorama du cinéma marocain, sans oublier des coproductions belges, luxembourgeoises, haïtiennes, québécoises et françaises.

Cette 21e édition s’enrichit aussi de concerts (Pytshens Kambilo les 12 et 13 octobre à 22h et Pierre Vaïana avec Tamara Suffren et Monik Tendray les 19 et 20 octobre à 22h) et de rencontres littéraires « Congo sur Seine ».

Projections en avant-première, à 20h30 :

En ouverture du festival

Kinshasa Kids de Marc-Henri Wajnberg, en sa présence.

Il s’agit de son deuxième long métrage de fiction, qu’il a tourné en plein cœur de la capitale congolaise avec des enfants des rues et des musiciens locaux. Le film est sélectionné aux Venise Days et au Festival de Toronto 2012.

Et aussi :

Kinshasa Superband de Pierre Laffargue (France, RDC)

La Pirogue de Moussa Touré (Sénégal)

Rebelle de Kim Nguyen (Québec, RDC)

Angle mort (Doudege Wenkel) de Christophe Wagner (Luxembourg)

L’Amante du Rif de Narjiss Nejjar (Maroc)

Le Thé ou l’électricité de Jérôme Le Maire (Maroc)

Mort à vendre (Death for sale) de Faouzi Bensaïdi (Maroc)

Le Sac de farine de Kadija Leclere (Maroc)

En clôture le 20 octobre à 20h30

Hors les murs de David Lambert (Belgique, France, Québec).

Projections à 18h30, suivies de débats:

Le panorama congolais :

Panda Farnara, un Congolais qui dérange de Françoise Levie

L’Affaire Chebeya, un crime d’Etat ? de Thierry Michel

Olongo de Clarisse Muvuba (court métrage de fiction)

Noire ici, blanche là-bas de Claude Haffner.

Cinq documentaires :

Bons baisers de la Colonie de Nathalie Borgers (Rwanda)

Bruxelles – Kigali de Marie-France Collard (Rwanda)

Le Camp de Jean-Frédéric de Hasque (Bénin)

Où est l’amour dans la palmeraie ? de Jérôme Le Maire (Maroc)

Goudougoudou de Fabrizio Scapin et Pieter Van Eecke (Haïti)

Cinq courts métrages français :

La France qui se lève tôt de Hugo Chesnard ; L’avenir c’est aujourd’hui de Anne Zinn-Justin; Le Règle de trois de Louis Garrel ; La Tête froide de Nicolas Mesdom ; Ce n’est pas un film de cow-boys de Benjamin Parent.