L’Union Bank of Zambia ferme

La banque centrale de Zambie a décidé de fermer l’  » Union Bank of Zambia Limited  » pour cause de trésorerie insuffisante. C’est la neuvième banque à plier boutique en huit ans. La banque centrale de Zambie cherche un repreneur.

La banque centrale de Zambie a décidé, mardi dernier, de fermer l’  » Union Bank of Zambia Limited  » pour cause de trésorerie insuffisante. Il s’agit de la neuvième banque à fermer en Zambie ces huit dernières années. Un phénomène que la banque centrale se refuse à considérer comme un effet domino dans un univers financier marqué par l’instabilité de la devise nationale, le kwacha.

Un système bancaire jeune et fragile

 » Certes, l’Union Bank avec seulement huit milliards de kwachas en dépôt doit revoir son activité. Nous nous donnons encore une semaine pour examiner chacune des branches et nous prononcer sur un repreneur. Mais il n’y a pas de liens directs entre ce qui arrive à l’Union Bank et les autres établissements bancaires. Si ce n’est que notre système bancaire est encore jeune, qu’il y a de plus en plus de banques et que, faute de capital social suffisamment important, beaucoup de petits établissements bancaires ont dû fermer leurs portes « , minimise une source haut placée au département des services financiers de la banque centrale.

Malgré l’injection par la banque centrale de 10 millions de dollars dans le marché, le Kwacha a poursuivi sa baisse face au dollar américain. Passant en début de semaine de 3 610 kwachas pour un dollar, à 3 700.

Mal adaptée aux nouvelles conditions de concurrence, touchée de plein fouet par la chute des cours du cuivre (-30% en 1999) dont est largement tributaire l’économie nationale, la Zambie connaît une crise économique très grave depuis trois ans. La concurrence de ses voisins du Marché commun d’Afrique australe (SADC), la zone de libre échange créée en octobre dernier au sein du Comesa (marché commun pour l’Afrique australe), n’est pas pour l’arranger.