L’UEMOA alloue un milliard FCFA au Burkina Faso pour l’organisation des élections

Selon un communiqué de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) rendu public lundi, la Commission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) a remis au Burkina Faso un chèque d’un milliard de FCFA afin d’organiser au mieux les élections prévues en octobre prochain.

A quatre mois de la Présidentielle au Burkina Faso, l’UEMOA vient d’apporter son soutien au pays des hommes intègres en leur offrant un chèque d’un milliard de FCFA en vue de l’organisation des élections qui vont mettre fin à la période de transition. Le président de la CENI, Barthélemy Kéré, a qualifié ce geste de substantiel et affirmé sa reconnaissance envers l’UEMOA. Pour le ministre de l’Économie et des Finances burkinabè, cette contribution « vient à point nommé dans un contexte de rareté des ressources et permettra de relever de nombreux défis liés au processus électoral ».

Pour organiser les élections, le Burkina Faso a besoin de 54 milliards de FCFA dont 18 milliards sont encore à trouver. Cette aide de l’UEMOA constitue une aubaine non négligeable pour le Burkina Faso. La Suède a offert 2 milliards de FCFA et la France, plus d’un milliard.

« Aujourd’hui, le Burkina Faso a besoin du soutien de toute la communauté internationale pour réussir les prochaines élections. C’est pourquoi nous avons décidé d’allouer cet argent aux autorités de la Transition afin de contribuer à l’organisation d’élections apaisées et crédibles », a confié le président de la commission de l’UEMOA, Cheick Hadjibou Soumaré. Il a par ailleurs lancé un appel à la communauté internationale afin de venir en aide au Burkina Faso dans sa volonté de réussir le processus.

Le Burkina Faso doit encore trouver 14 milliards de FCFA. La CENI a annoncé avoir reçu de nombreuses promesses sans que toutefois cela se soit concrétisé en don d’argent. Le gouvernement s’engage, dans le cas où aucune offre n’est reçue à l’approche des élections, de faire un effort supplémentaire afin que celles-ci se fassent dans les délais et dans de bonnes conditions.