L’UE, trouble-fête des élections zambiennes

Les observateurs de l’Union européenne contestent les résultats des élections présidentielles en Zambie. Ils relaient ainsi les plaintes de l’opposition et des milliers de personnes descendues mercredi dans les rues de Lusaka. Lewy Mwanawasa, le nouvel élu, accuse l’UE de  » semer la confusion « .

Que ce soit aux élections présidentielles, législatives ou locales, les résultats ne représentent pas  » les voeux  » des électeurs, concluent les observateurs de l’Union européenne. Michael Meadowcroft, le chef de la délégation, est formel : les anomalies sont trop nombreuses pour accréditer ces élections. La victoire de Lewy Mwanawasa aux présidentielles zambiennes, par 28 % des voix contre 27% pour son adversaire Anderson Mazoka, est ainsi entachée par la communauté internationale. Ce n’est pas la première fois que l’UE met son nez dans une élection africaine et en conteste les résultats, mais cette fois ci, le coup semble porter.

La brèche est ouverte

Une brèche s’ouvre lentement dans le glacis autoritaire du pouvoir zambien. Après 27 ans de règne, Frederick Chiluba avait semble-t-il désigné son successeur en la personne de Lewy Mwanawasa. Les partis d’opposition ont profité de ce changement de main. Vainqueurs aux législatives, les dix partis en question disposent d’une courte majorité de 4 voix, avec 81 sièges contre 77 pour le MMD, le parti présidentiel. Malgré les lourdes suspicions qui pèsent sur la régularité de ce scrutin, l’opposition a pu faire entendre sa voix.

Finalement, le coup de grâce est donné par les électeurs. Des milliers de Zambiens sont descendus mercredi dans les rues de Lusaka pour protester contre la victoire douteuse de leur nouveau président. Dans ce contexte, les déclarations des observateurs de l’Union prennent plus de poids. Lewy Mwanawasa ne cache pas sa gêne. Son discours est sans nuance :  » Je pense qu’il est temps pour l’Afrique de réfléchir sur la nécessité d’avoir des observateurs étrangers. Ils ne font que semer la confusion dans nos nations « , déclarait-il mardi soir à des journalistes de l’Afp.

Lewy Mwanawasa sera demain l’invité de Jacques Chirac lors de la réunion du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (Nepad/npda), en tant que président en exercice de l’Organisation de l’Union Africaine.