L’UE expulse l’ambassadeur du Bénin : la réponse du berger à la bergère

Zacharie Richard Akplogan, Ambassadeur du Bénin près de l’Union Européenne, sommé de quitter Bruxelles sur décision de l’UE, ce jeudi. Cette expulsion, vient en protestation contre la décision de l’Etat béninois, qui a expulsé, en novembre, par communiqué, Olivier Nette, représentant de l’UE à Cotonou.

La décision est tombée ce jeudi 19 décembre 2019 et a été rendue publique sur le site de l’Union Européenne. « Le Conseil a décidé, aujourd’hui, que le chef de la mission de la République du Bénin auprès de l’Union Européenne sera déclaré persona non grata », lit-on sur le site.

C’est une décision qui résonne comme une réponse du berger à la bergère, et le communiqué de l’UE le confirme fort bien. « Cette décision fait suite à la décision du gouvernement béninois de déclarer le chef de la délégation de l’UE au Bénin persona non grata », indique le communiqué de l’UE. Selon l’Union Européenne, cette allégation du gouvernement béninois est aux antipodes de l’objectif de l’Union qui souhaite nouer des liens et partenariats avec les pays.

Le 20 novembre dernier, Olivier Nette, ex-responsable de la représentation de l’UE au Bénin, a été jugé indésirable au Bénin et a quitté le pays presque immédiatement. Il était alors accusé de subversion et d’ingérence dans les affaires béninoises.

Les rumeurs courent désormais que c’est peut-être le début d’une rupture temporaire des relations entre l’Etat béninois et l’Union Européenne. Pour l’heure, aucune précision n’est donnée quant au délai dont dispose le sieur Akplogan pour quitter Bruxelles.