L’ovale africain joue ses gammes en Australie

L’Afrique du Sud et la Namibie ont entamé la Coupe du monde de rugby 2003 en Australie de manière diamétralement opposée. Alors que les Springboks ont écrasé l’Uruguay 72 à 6, les humbles Welwitshais se sont fait laminés, ce mardi, par l’Argentine 74 à 14. Portrait de deux XV que tout oppose.

L’Afrique du Sud qui rit, la Namibie qui pleure. Les deux représentants du rugby africain n’ont pas connu la même fortune pour leur premier match de Coupe de Monde en Australie (10 octobre au 22 novembre). Alors que les Springboks ont étrillé, samedi, l’Uruguay sur le score sans appel de 72 à 6, le XV namibien s’est incliné contre l’Argentine sur un sévère 74 à 14. Des résultats logiques qui témoignent de l’inégalité des deux forces en présence.

Avec ses 600 000 licenciés sur les 700 000 que compte la Confédération africaine de Rugby, l’Afrique du Sud fait figure d’ogre continental. Championne du monde 1995, elle échoue en 1999 aux portes de la finale. Stoppée en demie par l’Australie actuelle tenante du titre. Boycottés pendant de l’Apartheid, les Springboks auraient sans doute pu avoir un meilleur palmarès s’ils avaient pu participer aux deux premières éditions des joutes mondiales (1987 et 1991). Seul l’Angleterre semble en mesure de contrarier le parcours au premier tour des Boks. Les Samoa, et la Georgie risquent fort de rester cantonnés à un rôle de simple faire-valoir pour les Sud-africains dans cette poule C.

Namibie : un sport amateur

Alors que le rugby est un sport professionnel dans la Nation Arc en ciel, les rugbymans namibiens restent en grande partie des amateurs. Le pays compte uniquement douze joueurs professionnels qui évoluent tous à l’étranger. Seuls six d’entre eux ont fait le voyage en Australie pour défendre les couleurs nationales. Le reste de l’équipe a dû être puisé dans le réservoir des 400 joueurs de haut niveau que compte le pays. Pour leur deuxième participation à la Coupe du monde, les Welwitshais espèrent faire mieux qu’en 1999, où ils avaient perdu leurs trois matchs de poule. Mais avec la Roumanie, l’Irlande et surtout l’Australie dans leur poule (A), on voit mal comment ils pourraient décrocher une historique victoire.

Après la petite balade de santé contre l’Uruguay, l’Afrique du Sud devrait rentrer le 18 octobre prochain dans le vif du sujet en affrontant l’équipe d’Angleterre. Un choc au sommet. Véritable test pour les coéquipiers de Joost van der Westhuizen (capitaine), auteur de trois essais, samedi, contre les Teros uruguayens. La Namibie devra pour sa part affronter l’Irlande, le 19 octobre. Un cadeau quand on sait qu’elle devra faire face aux Australiens six jours plus tard.

Les prochains matchs des deux équipes

 Afrique du Sud

18/10 Afrique du Sud/Angleterre

24/10 Afrique du Sud/Géorgie

01/11 Afrique du Sud/Samoa

 Namibie

19/10 Irlande/Namibie

25/10 Australie/Namibie

30/10 Namibie/Roumanie

Visiter le site de la Coupe du monde de rugby 2003