L’opposante Nathalie Yamb expulsée du territoire ivoirien

Nathalie Yamb, du parti d'opposition ivoirien Lider

Dans la soirée du lundi 2 décembre 2019, la Côte d’Ivoire a expulsé Nathalie Yamb, conseillère exécutive du parti politique Lider créé par Mamadou Koulibaly l’ex-président du parlement ivoirien. La jeune Suisso-Camerounaise a été conduite à l’aéroport sous escorte policière après avoir été retenue dans les locaux de la préfecture de police où elle a passé la journée entière.

Assistée de son avocat, Nathalie Yamb s’est rendue au poste de police d’Abobo à 10 heures pour être entendue par les autorités de la police. L’audition a duré toute la journée. Elle en est finalement sortie après 10 heures d’audition et a été immédiatement envoyée à la direction générale de la police où elle a reçu un arrêté d’expulsion du territoire ivoirien pour : « Activités incompatibles avec l’intérêt national ». La Suisso-Camerounaise a été ensuite conduite à l’aéroport sous escorte policière.

Nathalie Yamb a ensuite pris un vol Air France pour se rendre à Paris. Elle y fera une escale avant de s’envoler pour Zurich mardi prochain, a confié le candidat du parti Lider à la présidentielle de 2020, Mamadou Koulibaly.

Pendant le dernier sommet Russie-Afrique qui s’est déroulé début novembre dernier à Sotchi, Nathalie Yamb n’a pas mâché ses mots en donnant son point de vue sur les rapports qu’entretiennent les pays de l’Afrique francophone avec la France. Elle avait ouvertement et sévèrement critiqué la France qu’elle accuse de contrôler les pays d’Afrique francophone.

Des milliers d’internautes à travers le monde lui ont témoigné leur soutien à travers des messages. Le parti politique de Mamadou Koulibaly s’exprimera sur l’expulsion de sa conseillère exécutive dans les jours à venir.