L’OPA devient un acteur incontournable de la diffusion de l’information relative à l’Afrique

PR Newswire, le leader mondial de la diffusion de communiqué de presse, vient d’annoncer la signature d’un partenariat avec l’Organisation de la presse africaine (OPA). Cet accord fait de l’OPA le leader mondial de la diffusion de communiqués de presse relatifs à l’Afrique. Entretien avec le secrétaire général de l’OPA, le franco-gabonais Nicolas Pompigne-Mognard.

L’Organisation de la Presse Africaine est une ONG spécialisée dans les services de relations presse. Elle est doté d’un Comité consultatif international présidé par le président du Parlement panafricain et qui accueille notamment des représentants des Nations Unies, de la Banque Mondiale, de l’Union Africaine, de l’OCDE, ainsi que de la Fondation Bill et Melinda Gates, de la Fondation Google, de la Fondation Soros, de la Fondation Mo Ibrahim, de la Fondation des Nations Unies, de la fondation ONE, crée par le leader de U2, Bono; de hauts responsables de médias tels que le directeur Général de l’Agence panafricaine d’information (Panapress), le porte-parole de la South African Broadcasting Corporation (SABC), le Président d’ AllAfrica, le directeur général d’Africa N°1, ou encore le président de la Fédération internationale des journalistes ; des organisations telles que Care International, Africare, l’Alliance Globale pour l’Amélioration de la Nutrition, ou le Fonds Mondial de Lutte contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme. Et des entreprises telles que Brussels Airlines par exemple.

Afrik.com : Quelles sont les ambitions de l’APO ?

Nicolas Pompigne-Mognard
: L’Organisation de la presse africaine, en anglais « African Press Organization – APO » est une organisation non gouvernementale internationale basée à Lausanne, en Suisse, qui administre un fichier presse de 25 000 contacts et offre une gamme complète de services de relations presse, tels que la diffusion de communiqués de presse, la visioconférence de presse, le webcasting, la médiatisation d’événements internationaux et la veille media internationale. Notre organisation fournit de nombreux services gratuits aux journalistes africains, elle contribue à la communication stratégique des institutions africaines et de la plupart des institutions internationales liées à l’Afrique, et elle intervient en qualité de conseil auprès d’Etats et d’institutions. L’OPA ne représente pas les journalistes africains, et n’intervient pas dans le champ de la liberté de la presse. L’article 3 de nos statuts précise que l’OPA a pour mission d’agir en faveur de la communication pour le développement et la promotion de la bonne gouvernance, de contribuer à la communication stratégique des institutions africaines et panafricaines, de participer à la promotion de l’image du continent africain auprès des médias internationaux, d’assister les délégations officielles africaines dans la médiatisation de leurs visites à l’étranger, et de répondre aux sollicitations des médias internationaux et des institutions internationales liées à l’Afrique.

Afrik.com : Vous privilégiez la diffusion d’information institutionnelle. Pourquoi ?

Nicolas Pompigne-Mognard :
Nos services sont ouverts à tous : institutions, entreprises, gouvernements, ONG et personnalités. Cependant, il est vrai que les institutions internationales, les organisations non gouvernementales et les gouvernements, sont les principaux pourvoyeurs de communiqués de presse relatifs à l’Afrique. L’OPA reçoit chaque jour plus de 700 communiqués de presse, dont certains proviennent de sources difficilement identifiables ou ne disposant d’aucune légitimité sur le plan international. Nous utilisons donc des procédures rigoureuses d’authentification et de sélection qui garantissent la validité des sources diffusées. En tant que diffuseur, l’OPA doit en particulier veiller à ne pas exposer sa responsabilité juridique en distribuant des communiqués de presse diffamatoires ou injurieux. Il arrive donc à l’OPA de suspendre définitivement la diffusion d’une source dont les communiqués de presse pourraient être jugés préjudiciables à d’autres personnes ou organisations. Naturellement, l’intérêt de l’OPA est de diffuser le plus grand nombre de communiqués de presse. Nous intégrons donc régulièrement de nouvelles sources officielles, au terme de procédures parfois complexes.

Afrik.com : Pourquoi avez-vous noué un partenariat avec PR Newswire ?

Nicolas Pompigne-Mognard
: PR Newswire est le leader mondial de la diffusion de communiqués de presse. PR Newswire est implantée dans 13 pays et diffuse des communiqués de presse dans 170 pays. L’entreprise dispose d’accords avec les principales agences de presse dans le monde, avec les principaux moteurs de recherche, avec plus de 4 000 sites Internet et portails généralistes ou spécialisés, ainsi qu’avec des agrégateurs de données tels que Lexis Nexis. De plus, près de 75 000 journalistes sont inscrits auprès de PR Newswire pour recevoir des communiqués de presse par e-mail, et le site Internet de PR Newswire reçoit environ 3 millions de visites chaque mois. L’OPA est, pour sa part, le leader de la diffusion de communiqués de presse relatifs à l’Afrique. Elle diffuse une moyenne de 12 000 communiqués par an, provenant d’environ 90 sources officielles. Elle administre la première base de données en ligne de communiqués de presse relatifs à l’Afrique, accessible à l’adresse www.apo-opa.org, ainsi qu’un service de diffusion de communiqués de presse par e-mailing ciblés, basé sur un fichier presse de 25 000 contacts regroupés par pays et par centres d’intérêts. Il s’agit donc d’un partenariat tout à fait stratégique pour l’OPA. La base de données de communiqués de presse en ligne administrée par l’OPA garantissait d’ores et déjà une visibilité quasiment immédiate des communiqués de presse sur le leader des moteurs de recherche, Google. Le service d’e-mailing garantissait par ailleurs une diffusion ciblée par pays ou par centres d’intérêts. Grâce à son partenariat avec PR Newswire, l’OPA sera désormais en mesure de garantir une diffusion simultanée du communiqué de presse auprès des plus importants médias internationaux.

Afrik.com : Vous offrirez donc une diffusion encore plus large des communiqués relatifs au continent…

Nicolas Pompigne-Mognard
: L’accord entre PR Newswire et l’Organisation de la presse Africaine représente une avancée absolument inestimable en faveur de la diffusion de la voix de l’Afrique dans le monde. Songez par exemple que l’incomparable capacité de diffusion dont dispose l’OPA pourra notamment être mise au service de la dissémination des communiqués de presse de la Commission de l’Union africaine, du Groupe de la Banque africaine de développement, ou encore du Programme alimentaire mondial. L’OPA est désormais un puissant levier à la disposition, notamment, des institutions africaines, des institutions internationales liées à l’Afrique, des organisations non-gouvernementales, des diplomaties africaines, ainsi que des diplomaties internationales actives sur le continent africain. Notre capacité à diffuser un communiqué de presse en assurant simultanément sa visibilité sur Internet, sa diffusion ciblée par e-mail et sa diffusion auprès des plus grandes agences de presse mondiales, vient par ailleurs décupler l’efficacité de nos autres services. Lorsque nous sommes chargés d’organiser le webcast d’un événement par exemple, notre capacité à diffuser une invitation auprès des journalistes nous permet de garantir la fréquentation du webcast par des journalistes professionnels. Il en est de même, par exemple, pour notre service de visioconférence de presse.

Afrik.com : Comment s’est faite la rencontre entre l’OPA et PR Newswire ?

Nicolas Pompigne-Mognard
: L’OPA souhaitait renforcer sa position de leader de la diffusion de communiqués de presse relatifs à l’Afrique. Le meilleur moyen pour elle d’atteindre cet objectif était de sceller une alliance avec le leader mondial de la diffusion de communiqués de presse, en l’occurrence PR Newswire. C’est donc tout naturellement qu’en avril 2008 l’OPA est entrée en contact avec le bureau new-yorkais de PR Newswire. Le dossier a ensuite été instruit par le bureau londonien de PR Newswire.

Afrik.com : La négociation a-t-elle été difficile ? Le partenariat est-il commercialement satisfaisant pour l’OPA ?

Nicolas Pompigne-Mognard
: PR Newswire a rapidement marqué son intérêt pour ce projet. La signature d’un accord de confidentialité (« disclosure agreement ») entre l’OPA et PR Newswire a ensuite permis d’entamer rapidement les discussions. Bien évidemment, les négociations avec une entreprise de la taille de PR Newswire sont parfois délicates. Les processus de décision impliquent de nombreuses personnes, dans différents services, et sur différents continents. PR Newswire a investi beaucoup de temps et d’énergie afin de voir ce partenariat aboutir, mobilisant notamment ses services juridiques, commerciaux, et techniques. L’OPA a pour sa part dû modifier fondamentalement ses procédures internes, afin de s’adapter au format de son nouveau partenaire. Du point de vue commercial, cet accord est parfaitement équilibré et profitable aux deux parties.

Afrik.com : Comment peut-on avoir accès aux communiqués de l’OPA diffusés par PR Newswire ? Est-ce un service gratuit ou payant ?

Nicolas Pompigne-Mognard
: Il s’agit d’un service gratuit pour les journalistes, et accessible par le biais du site Internet de PR Newswire, www.prnewswire.com. Par ailleurs, tous les communiqués diffusés par l’OPA sont consultables gratuitement sur notre site Internet. Il est aussi possible de les recevoir par e-mail ou par flux RSS à partir du site Internet de l’OPA. Je vous rappelle que tous nos services sont gratuits pour les journalistes.

Afrik.com : Comment peut-on avoir accès aux différents services proposés par l’OPA ?

Nicolas Pompigne-Mognard
: Il vous suffit de vous rendre sur le site Internet www.apo-opa.org. Vous y trouverez une présentation synthétique de nos services, ainsi que l’ensemble de nos coordonnées.

Afrik.com : Quels sont les prochains objectifs de l’OPA ?

Nicolas Pompigne-Mognard
: L’APO administre aujourd’hui une gamme complète de services de relations presse, allant de la diffusion de communiqués de presse, à la vidéoconférence de presse, en passant par le webcasting, la médiatisation d’événement internationaux, ou encore la veille médiatique internationale. De nouveaux services destinés à faciliter le travail des journalistes et à contribuer à la communication stratégique des institutions africaines et des institutions internationales liées à l’Afrique vont voir le jour avant le deuxième semestre 2010. Dans l’immédiat, l’OPA anticipe une hausse significative, à l’échelon mondial, du nombre de conférences de presse organisées par visioconférence, en particulier en raison de la crise financière internationale qui affecte les recettes publicitaires des médias et contraint les journalistes à limiter leurs frais et leurs temps de déplacements. De même, en dehors de ceux accompagnant les délégations officielles, les journalistes seront de moins en moins nombreux à assister aux réunions internationales. C’est la raison pour laquelle nous anticipons aussi une hausse significative du nombre de webcasts. Or, l’OPA dispose d’une avance considérable dans ces deux secteurs. Par exemple, le service de visioconférence de presse de l’OPA est d’ores et déjà utilisé par la Commission européenne, et les Nations-Unies utilisent notre service de webcast. Mais dans l’immédiat, l’objectif prioritaire de l’ONG reste d’établir son siège sur le continent africain.

Afrik.com : Dans quel pays souhaitez-vous établir votre siège ?

Nicolas Pompigne-Mognard
: L’OPA a été créée et s’est développée en Europe, mais il est temps pour elle d’établir son siège dans un pays africain. Cinq pays ont d’ores et déjà manifesté, à plus ou mois haut niveau, leur souhait d’accueillir le siège de l’OPA. Au terme de plusieurs mois de réflexion, de consultations et d’échanges avec certains membres de notre Comité consultatif international ou encore avec le président de la BAD, Donald Kaberuka, l’OPA a finalement marqué son choix.

Afrik.com : De quel pays s’agit-il ?

Nicolas Pompigne-Mognard
: Vous comprendrez que je ne puisse pas répondre à cette question tant que la procédure n’est pas terminée. Une demande officielle a été formulée il y a près de cinq mois et notre dossier est en cours de traitement. Nous avons reçu toutes les assurances nécessaires au bon déroulement de ce projet.

Contact : Organisation de la presse africaine (OPA) – African Press Organization (APO)

MCM – 1, rue du Grand Chene – Case 574

1001 Lausanne – Suisse – Tel. : + 41 22 534 96 97 / + 33 661 797 718

Email : sec.sg@apo-opa.org – www.apo-opa.org

Skype : apo-opa