L’ONU inquiète de la situation en Égypte

Un groupe d’experts indépendants des Nations Unies a exprimé lundi son inquiétude concernant la répression meurtrière contre des manifestants en Egypte avant les élections législatives prévues le 28 novembre 2011. « Le droit à la liberté de réunion pacifique est un élément intrinsèque de la démocratie », a déclaré le Rapporteur spécial de l’ONU sur les droits à la liberté de réunion pacifique et d’association, Maina Kiai, exprimant sa profonde inquiétude concernant les informations faisant état de nombreux décès parmi les manifestants au cours de violences pendant le week-end. « Comme le peuple égyptien appelle à un nouveau chapitre des réformes démocratiques, il est essentiel que les divers points de vue, y compris la critique des autorités, puissent être exprimés pacifiquement par tous. En ce moment historique, les autorités provisoires devraient encourager les voix plurielles à se faire entendre, y compris à travers les organisations non gouvernementales sur les droits de l’homme et les médias, notamment dans la perspective des prochaines élections législatives », a précisé Frank La Rue le Rapporteur spécial de l’ONU.