L’OMT signe un nouvel accord afin d’aider le tourisme africain

Madrid, 23 août 2006 – Son ambition étant d’encourager par ses efforts permanents la mise en valeur touristique de l’Afrique qui doit servir à y éliminer la pauvreté, l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) a signé un accord pour être le principal partenaire de la prochaine manifestation TourismAfrica, qui se tiendra du 10 au 15 septembre à Genève, en Suisse.

« Nous voulons continuer d’être aux avant-postes dans la création d’emplois et la lutte contre la pauvreté en Afrique, continent aux énormes ressources comme destination touristique, a affirmé le Secrétaire général de l’OMT, Francesco Frangialli. Dans d’autres régions du monde, nous constatons que le tourisme peut beaucoup contribuer au développement économique. Or, il ne fait pas de doute que l’Afrique possède tout ce que les visiteurs veulent connaître : la beauté des paysages, des cultures fascinantes, une faune et une flore sauvages incroyables, des voyages d’aventure, etc. »

Dans le cadre plus vaste de la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement, une des grandes tâches de l’OMT est d’aider les pays les moins avancés, notamment en Afrique, à faire de leur produit touristique un instrument de développement, au moyen de programmes de formation, d’éducation et de services d’appui comme son programme ST-EP (Sustainable Tourism – Eliminating Poverty).

Les professionnels du secteur du tourisme du monde entier se retrouveront à Genève du 10 au 15 septembre 2006 pour la première édition de TourismAfrica, manifestation destinée à stimuler les voyages d’agrément et les investissements dans ce secteur.

Dans l’accord signé avec Strategic Business Meeting S.A., l’OMT, reconnaissant l’importance du rôle que le tourisme joue dans le développement de l’Afrique, a accepté d’être le principal partenaire stratégique de cette manifestation.

En juillet, l’Organisation, dont le siège est à Madrid, avait conclu avec Microsoft un accord de partenariat de longue durée en matière de cybertourisme dans le but d’assurer l’expansion des techniques de l’information et de la communication dans le secteur touristique et ce, tout spécialement en Afrique.

À TourismAfrica 2006, l’OMT continuera à mettre l’accent sur le tourisme en ligne puisque Geoffrey Lipman, conseiller spécial auprès du Secrétaire général, y dirigera une table ronde interactive sur les nouvelles technologies et leur rôle dans le développement ainsi que sur les perspectives d’affaires en Afrique.

L’OMT y sera aussi la coorganisatrice d’une conférence d’un jour sur le thème Le tourisme international : une profusion de possibilités pour les pays les moins avancés. Parmi les orateurs figureront les ministres de sept pays africains.

En outre, le Secrétaire général de l’OMT, Francesco Frangialli, présidera l’inauguration de TourismAfrica.

Les gouvernements africains considèrent que le tourisme est un secteur de première importance pouvant rapporter des devises et créer des emplois mais pour accroître les arrivées, ils ont besoin qu’on les aide à faire connaître les innombrables centres d’intérêt du continent. D’après les prévisions actuelles de l’OMT, le nombre de visiteurs devrait atteindre en Afrique 47 millions par an en 2010 et 77 millions en 2020.

Selon les organisateurs, les principaux objectifs de TourismAfrica sont de favoriser le financement de projets touristiques, de promouvoir les destinations et les activités touristiques africaines et de préserver le patrimoine exceptionnel de cette région du monde.

Les offices nationaux du tourisme, les institutions financières internationales, les compagnies aériennes, les chaînes d’hôtels, les grands voyagistes et les agences de voyages ont été invités à cette rencontre d’affaires.

Pour obtenir davantage de renseignements sur TourismAfrica 2006 et s’inscrire en ligne : www.tourismafrica.com

Pour en savoir plus, prière de s’adresser au

département Presse et Communication de l’OMT

Téléphone : +34 91 567 81 93 – Télécopieur : +34 91 567 82 18

comm@unwto.org – www.unwto.org