L’OMS décrète le Ebola épidémie mondiale

L’organisation mondiale de la santé a décrété le Ebola comme une « urgence de santé publique de portée mondiale ».

Le Ebola continue de faire des ravages. Et le virus ne touche pas que l’Afrique de l’ouest désormais. Même les pays occidentaux ne sont pas à l’abri de la maladie, en raison des voyageurs notamment. La menace est telle que l’organisation mondiale de la santé (OMS) a décrété ce vendredi le Ebola comme une « urgence de santé publique de portée mondiale » dont il faut faire face au plus vite.

Et le comité d’urgence de l’OMS, réuni mercredi et jeudi à Genève, est « unanime » sur la question. L’institution rattachée à l’ONU juge qu’« une réponse internationale coordonnée est essentielle pour arrêter et faire reculer la propagation internationale d’Ebola ». Depuis son apparition en Guinée en janvier 2014, l’épidémie d’Ebola a fait près de 1 000 morts déjà. L’OMS affirme que les pays africains touchés par le Ebola ne peuvent pas y faire face seuls, réclamant une aide internationale rapide pour les épauler.

De leurs côté, des pays occidentaux comme la France, les Etats-Unis ou encore l’Espagne se préparent au mieux à la menace Ebola. Aux Etats-Unis deux médecins américains, l’un exerçant au Liberia, l’autre en Sierra Leone, ont été rapatriés après avoir été contaminés par le Ebola. Ils ont finalement été déclarés comme étant guéris grâce à un sérum expérimental censé mettre un terme à la maladie. L’Espagne a affirmé aussi qu’un de ses ressortissants avait été touché par le virus, prouvant qu’aucun pays au monde n’est désormais à l’abri du Ebola.