L’Iran et le Maroc sur le point de renouer ?

L’Iran aurait pris l’initiative d’appeler à la relance des relations diplomatiques avec le Maroc, rompues en 2009 par Rabat.

Lors d’une « récente conversation téléphonique » entre le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, et son homologue marocain, Salaheddine Mezouar, « les deux parties ont souligné la nécessité de rétablir les relations diplomatiques », selon Hossein Ami-Abdollahian, ministre-adjoint des Affaires étrangères chargé des pays arabes, rapporte la presse iranienne.

Au Maroc, aucune annonce officielle n’a été faite. Toutefois, en marge de la cérémonie symbolique organisée à Tunis à l’occasion de l’adoption de la nouvelle Constitution tunisienne, trois ans après le renversement de Ben Ali, le prince marocain Moulay Rachid s’était entretenu avec Ali Larijani, le président du Parlement iranien. Ce dernier est l’un des hommes les plus influents de Téhéran. C’est lui qui avait mené les négociations avec l’Occident dans le cadre du dossier nucléaire. Prémices d’un renouveau ?

Le360, qui se base sur des « sources concordantes », affirme que les ambassades rouvriront dans les deux pays « fin février ». Hossein Ami-Abdollahian, a quant à lui déclaré que « les ambassades des deux pays vont bientôt rouvrir ».

Pour rappel, Rabat avait officiellement rompu ses relations diplomatiques avec Téhéran le 6 mars 2009, après qu’un haut responsable iranien a qualifié Bahreïn, petit royaume du Golfe persique, de « quatorzième province iranienne ». Mais officieusement, les Marocains auraient agi « à l’instigation de l’Arabie Saoudite », d’après un câble obtenu en 2010 par WikiLeaks.

L’Arabie Saoudite, pourvoyeur de fonds au Maroc, mène campagne contre l’Iran. Vu de Riyad, comment seront perçues les retrouvailles entre Rabat et Téhéran, si l’information venait à se concrétiser ?