L’insécurité toujours présente au Tchad, selon l’Oxfam

Malgré le déploiement, il y a un an, de la force européenne (Eufor), l’insécurité « demeure toujours très répandue » dans l’est du Tchad, rapporte Pauline Ballaman, la responsable d’Oxfam International au Tchad, dans un communiqué publié jeudi. L’ONG relève que les violences sexuelles et le recrutement étaient toujours de mise dans le pays, cite TV5. Oxfam International indique notamment que les organisations humanitaires « sont désormais des cibles délibérées » et qu’elles sont parfois « contraintes de suspendre des opérations et à abandonner à elle-mêmes les populations ».