L’insécurité bat son plein en Moyenne Guinée

De notre correspondant à Conakry

Les coupeurs de route font la loi à Pita

Les citoyens de la ville de Pita, ville située à plus de 400 km de
Conakry ne savent plus à quelle sécurité se vouer. Notre reporter qui
y séjourne depuis quelques jours s’est intéressé à ce phénomène.
Les populations de la ville de Pita, sont dans une psychose de peur.
En effet, la plus part des personnes interrogées indiquent que des
citoyens sont victimes d’attaques de la part des coupeurs de route.
Amadou Bah qui habite à Pita Centre et qu’Afrik.com a rencontré dans
la matinée du 3 décembre explique : « Depuis quelques semaines, les
bandits attaquent les conducteurs de taxi moto ou de véhicules. La
dernière attaque a fait deux morts. Les bandits ont attaqué un taxi en
provenance du Sénégal. C’est vraiment dommage ». Aminata Diallo qui
habite dans la sous préfecture de Sintaly, toujours à Pita affirme que
dés 2O heures toute la population se terre chez elle pour éviter
d’être attaquée».

A Pita Centre, où nous nous sommes rendus dans la soirée du 3 décembre
dernier, on pouvait constater que la ville était quasi déserte. Là, on
constate que des patrouilles sont entrain de circuler. Un homme de
tenue qui a préféré garder l’anonymat estime que malgré leurs maigres
moyens, ils se battent pour apporter le minimum de sécurité.
Il faut enfin noter que les populations demandent avec beaucoup
d’instance l’appui du gouvernement pour que la paix s’installe dans
leur préfecture.