L’incendie de l’oléoduc à Lagos domine la presse nigériane

Tous les quotidiens nigérians ont consacré ce vendredi leurs unes à l’explosion de l’oléoduc survenu jeudi et qui aurait causé la mort d’au moins 39 personnes.

Tous les journaux ne sont pas d’accord sur le bilan des victimes, la plupart parlent de 39 morts alors qu’un seul fait état de plus de 100 personnes tuées.

Le « Daily Independent » titre « 100 tués dans l’explosion d’un oléoduc » et cite la Croix-rouge comme source pour étayer son bilan.

Mais le quotidien « Punch », affirme en Une « 39 morts dans l’explosion de l’oléoduc de Lagos », « Lagos encore frappée par une tragédie jeudi avec la mort d’un bébé de deux ans et d’au moins 38 autres personnes… ».

Le journal « Sun », quant à lui, écrit en arrière-plan d’une photographie de l’incendie déclenchée par l’explosion qui barre sa Une: l’Apocalypse et énumère les dégâts en annexe: 39 morts dans l’incendie due à l’explosion d’un oléoduc, des enfants parmi les victimes, 16 maisons détruites, 18 autres brûlées vives à Edo.

L’un des journaux les plus respectables du pays, « Guardian », titre en manchette: « Tragédie à Lagos » et estime qu’une « catastrophe de trop s’est déroulée hier (jeudi) à Lagos. A cause d’une erreur humaine la douleur, l’angoisse et la tristesse s’abattent sur plusieurs familles ».

Tous les journaux reviennent sur les circonstances de l’incident qui a touché 18 élèves d’une école publique du quartier mais aussi un bébé et sa mère.

Les journaux montrent aussi des photos de l’incendie et de personnes angoissées suite à cet accident.

Un autre sujet qui occupe la Une des quotidiens concerne la destitution du président du Parlement de l’Etat d’Ogun (sud- ouest), l’Honorable Titi Oseni, jeudi.

L’autre information traitée par les journaux concerne le remplacement du président intérimaire de la commission anti- corruption, la Commission sur les crimes financiers et économiques (EFCC), M. Ibrahim Lamorde, par un inspecteur général adjoint de Police à la retraite, Mme Farida Waziri, à titre intérimaire, par le président Umaru Yar’Adua.

Lire aussi : Explosion meurtrière d’un oléoduc au Nigeria