L’IAAF veut définir la féminité à la suite de l’affaire Semenya

La Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) a demandé à sa commission médicale de définir de façon « plus précise » le genre féminin à la suite des remous causés par l’affaire Caster Semenya. La Sud-Africaine de 18 ans, championne du monde du 800 m, a subi des tests de féminité qui ont indigné les autorités sud-africaines. Des tests qu’elles ont reconnu avoir également conduit. « On s’est aperçus dans ce domaine-là qu’on n’avait pas de définition. Il y a un manque dans notre législation. (Avec cette affaire) Tout le monde se réveille », a déclaré Pierre Weiss, secrétaire général de l’IAAF.