L’Europe se mobilise pour le Darfour

L’engagement de l’Union européenne dans la crise que traverse le Sud Soudan pourrait prendre un tour nouveau avec la visite dans la région de son Président José Manuel Durao Barroso.

On sait désormais d’une source officielle bruxelloise que le président de la Commission européenne, José Manuel Durao Barroso, se rendra très prochainement au Soudan pour tenter de trouver une solution à la crise au Darfour.

Cette visite répond à l’appel lancé par le Premier ministre
britannique, Tony Blair, qui a demandé à l’Union européenne (UE) de s’impliquer « en première ligne » pour mettre fin à la guerre du Darfour, dans le Sud-Ouest du Soudan.

Une visite qui ne sera pas seulement symbolique

M. Barroso sera accompagné par le commissaire européen au
Développement et de l’Aide humanitaire, l’ancien ministre belge des Affaires étrangères Louis Michel, familier des dossiers africains.

Après le Soudan, ils se rendront à Addis-Abeba, en Ethiopie, pour s’entretenir avec les responsables de la Commission de l’Union Africaine.

Les services de la Commission européenne indiquent que l’Union entend renforcer son engagement politique au Soudan afin que la crise humanitaire que connaît la région du Darfour ne tourne à la tragédie. Selon les estimations généralement retenues par les organisations internationales, la guerre a déjà fait au Darfour plus de 300.000 morts, près de deux millions de déplacés à l’intérieur du pays et plus de 250.000 réfugiés au Tchad.

Quelle implication concrète pour l’Europe?

La Commission européenne avait annoncé en juillet dernier que les ressources financières destinées à appuyer les opérations de maintien de la paix en Afrique, environ 250 millions d’euros, devaient être épuisées vers la fin de ce mois-ci : que se passera-t-il ensuite? C’est une des questions auxquelles José Manuel Durao Barroso doit proposer une réponse…

Rejetant une décision formelle du Conseil de sécurité des Nations Unies, le gouvernement soudanais a récemment refusé le déploiement au Darfour de casques bleus pour prendre le relais de la Mission de paix de l’Union africaine au Soudan (AMIS).

Il est vraisemblable que le Président Barroso mettra tout le poids de l’Union européenne dans la balance pour essayer de faire plier le gouvernement soudanais et lui faire accepter l’arrivée des casques bleus au Darfour…